Fin du bal à l’aréna Conrad-Parent : déception chez les étudiants, compréhension chez la direction

Par Sylvain Turcotte 12:45 PM - 02 octobre 2019
Temps de lecture :

Crédit photo : Rachel Murray

La cohorte qui terminera son secondaire 5 à l’école Manikoutai de Sept-Îles en juin prochain a lancé une pétition pour réclamer le maintien du bal des finissants à l’aréna Conrad-Parent. Les étudiants espèrent que la Ville de Sept-Îles revienne sur sa décision.

Ceux et celles qui termineront leur secondaire cette année sont au courant depuis un an de la décision de la Ville de Sept-Îles de mettre fin à son partenariat avec l’école Manikoutai.

La municipalité évoque quelques raisons majeures. Elle déplace dans le calendrier sa soirée des bénévoles, qui se tiendra en avril dans le cadre de la Semaine d’action bénévole.

Cette fête et le bal de finissants se partageaient le décor et les installations. La facture se chiffrait à près de 80 000$.

La Ville veut également limiter les événements à plus de 500 personnes à l’aréna Conrad-Parent en raison de l’état du bâtiment. Elle tient cependant à rassurer la population. « Si on veut préserver l’aréna en attendant le nouveau complexe, il faut limiter les vibrations à l’intérieur. On ne veut pas faire paniquer les gens, la bâtisse est encore bonne », avance le directeur général de la municipalité, Patrick Gwilliam.

Déception et compréhension

Du côté de la direction de l’école Manikoutai, on comprend la décision de la Ville et la déception des jeunes.

« On a expliqué les raisons aux étudiants l’an passé, et ça n’a pas fait de vagues. Arrivés devant les faits lors de la rentrée, ils ont réagi fortement. Ils voient que l’aréna est encore là. Ils sont déçus, on comprend leur peine, la pilule est dure à avaler, mais la direction, le conseil d’établissements et le conseil des parents acceptent et comprennent la décision de la Ville. On ne veut pas leur créer d’espoirs », soutient Brigitte Leblanc.

La solution trouvée pour cette année sera la salle du Carrefour La Baie. Les quelque 150 jeunes de la cohorte 2019-2020 ne pourront aller à l’événement de fin d’année scolaire qu’accompagné de deux personnes, leurs parents. Le personnel n’aura pas d’invité avec lui.

« Cette salle nous permet un clé en main », mentionne la directrice de l’école Manikoutai. Une autre solution devra être trouvée pour l’année scolaire 2020-2021. Le nombre de finissants prévus avoisinera les 200.

Partager cet article