Grand Prix de judo d’Antalya : Briand s’incline pour le bronze contre son compatriote québécois

Par Sylvain Turcotte 4:14 PM - 07 avril 2019
Temps de lecture :
Étienne Briand

Étienne Briand s’est incliné contre son rival Antoine Valois-Fortier en finale pour le bronze au Grand Prix d’Antalya.

Le judoka septilien Étienne Briand est passé près de se retrouver sur le podium pour une deuxième compétition de suite. C’est toutefois son rival canadien Antoine Valois-Fortier qui lui a ravi la médaille de bronze chez les moins 81 kg au Grand Prix d’Antalya, en Turquie.

Les deux athlètes québécois, qui se battent pour une place afin de représenter le Canada aux Olympiques de 2020, se sont retrouvés en finale pour le bronze. Valois-Fortier a eu le meilleur sur Briand dans un combat que le vainqueur a qualifié de tactique et serré.

«Ce n’est pas l’idéal de devoir nous affronter puisque nous voudrions monter sur le podium ensemble. Reste qu’il s’agit d’un combat comme un autre. La seule différence, c’est que nous nous connaissons très bien», a laissé savoir Étienne Briand à Sportcom.

Le Septilien avait terminé en tête de son groupe en disposant de Kristjan Toniste de l’Estonie, de Murad Fatiyev de l’Azerbaïdjan et de Muhammed Koc de la Turquie.

Les choses se sont moins bien passées par la suite pour Étienne Briand.

«J’avais des maux de ventre et je n’étais pas au sommet de ma forme», a-t-il ajouté à Sportcom. Il s’est incliné face à Christian Parlati de l’Italie en demi-finale. «Je n’ai pas été en mesure de bien récupérer pour mes deux derniers combats, mais je tiens tout de même à féliciter Antoine pour sa victoire», a-t-il conclu.

La première expérience à ce niveau pour Maxim Côté, également formé à l’Académie de judo de Sept-Îles, a été de courte durée en Turquie. En action chez les moins 90 kg, il a été éliminé au terme de son premier combat par le Georgien Avtandili Ttchrikishvili.

Partager cet article