L’Apollo est K.O.

Par Charlotte Paquet 12:00 AM - 25 février 2019
Temps de lecture :

La collision du navire Apollo avec une infrastructure terrestre au quai de Godbout, lundi matin, a causé une importante brèche à l’avant du navire.

Aussi incroyable et inimaginable que cela puisse être, la traverse Matane-Baie-Comeau-Godbout est plongée à nouveau dans le chaos. Le navire Apollo est hors service depuis lundi avant-midi après avoir heurté une infrastructure terrestre au quai de Godbout, où il accostait pour une première fois depuis son entrée en service à la mi-février.

«Il y a eu un impact entre le navire et une infrastructure terrestre. C’est l’avant du navire qui est endommagé», confirme le porte-parole de la Société des traversiers du Québec (STQ), Alexandre Lavoie.

Des photos circulant sur Facebook montrent très bien une importante brèche sur la porte à l’avant de l’Apollo. M. Lavoie se dit incapable de s’avancer sur les causes de l’impact. Il précise qu’une enquête interne a été ouverte et permettra d’en savoir plus.

Des employés de la STQ sont sur place et une équipe d’ingénieurs est attendue à Godbout plus tard afin de constater l’étendue des dégâts et évaluer les travaux de réparation à faire.

Fait à noter, la collision n’a fait aucun blessé et les passagers ont pu quitter le navire normalement après l’accostage, assure le porte-parole.

Cette énième tuile qui s’abat sur la traverse Matane-Côte-Nord oblige maintenant la STQ à interrompre le service jusqu’à nouvel ordre.  Pour le moment, aucune information ne circule sur la mise en place possible de mesures pour remédier à la situation. C’est à suivre!

Rappelons que le débarcadère de Godbout a fait l’objet, ces dernières semaines, de travaux d’adaptation en vue de l’accostage à venir de l’Apollo, un navire de relève temporaire acquis par la STQ au coût de 1,2 M$. Le retour du F.-A.-Gauthier, hors service depuis la mi-décembre, n’est pas prévu avant au moins le mois d’août.

Partager cet article