Le nouveau directeur des ressources humaines du CISSS interpellé à son premier jour

Par Emy-Jane Déry 12:00 AM - 03 Décembre 2018
Temps de lecture :

L’hôpital de Sept-Îles.

Le milieu de la santé interpelle le nouveau directeur des ressources humaines du CISSS de la Côte-Nord pour qu’il se penche sur les conditions de travail du personnel infirmier.

Marc Brouillette entrait en fonction lundi matin. Dès lors, le Syndicat des intervenantes et intervenants de la santé du Nord-Est québécois (SIISNEQ-CSQ) et la Fédération de la Santé du Québec (FSQ-CSQ) l’ont invité à partir «sur des bases solides en améliorant les conditions de travail du personnel infirmier».

Ils estiment que le manque de personnel est «catastrophique» sur l’ensemble du territoire du CISSS de la Côte-Nord.

«La fusion des établissements et la création des CISSS, qui devaient tout régler n’ont fait qu’aggraver la situation», a déploré Nathalie Savard, présidente du SIISNEQ-CSQ.«Le problème est urgent et nous espérons que le nouveau DRH en fera sa priorité», a-t-elle ajouté.

Elle a expliqué au passage qu’un projet-pilote portant sur le ratio professionnel patients a dû être annulé à l’hôpital de Sept-Îles, faute de personnel suffisant. Pour la présidente du SIISNEQ-CSQ, cette situation vient démontrer à quel point la pénurie d’infirmières, d’infirmières auxiliaires et d’inhalothérapeutes est mal en point dans la région.

«Il n’y a plus de temps à perdre. C’est la qualité et la sécurité des soins que nous avons le devoir d’assurer à la population qui sont mises en danger si rien n’est fait», a-t-elle prévenu.

Offrir mieux

Du côté de la Fédération de la Santé du Québec, on fait valoir qu’il est impensable de lutter contre la pénurie de main-d’œuvre sans améliorer les conditions de travail du personnel.

«Il faut absolument stabiliser les équipes de travail et cesser de parler de flexibilité, mobilité et déplacement du personnel, faute de quoi la pénurie va atteindre un point critique pour tout le monde», a indiqué Claire Montour, présidente de la FSQ-CSQ.

Ainsi, elle a invité le nouveau directeur des ressources humaines du CISSS de la Côte-Nord à profiter de la reprise des négociations locales entre le SIISNEQ-CSQ et l’établissement, prévue en janvier, pour adopter une nouvelle attitude «plus positive».

Partager cet article