La Côte-Nord se rend à Ottawa pour le prolongement de la route 138

Par Mathieu Morasse 12:00 AM - 26 novembre 2018
Temps de lecture :

Une délégation d’une quinzaine de personnes s’est déplacée à Ottawa lundi afin d’obtenir l’appui du gouvernement fédéral pour le prolongement de la route 138 en Basse-Côte-Nord jusqu’à Blanc-Sablon.

La délégation regroupe des élus allochtones et autochtones ainsi que des acteurs du milieu économique.
Ils ont rencontré le ministre des Transports, le ministre de l’Infrastructure et des Collectivités, la ministre des Affaires autochtones et du Nord ainsi que des représentants du bureau du premier ministre.

La route 138 s’arrête présentement au village de Kegaska, une cinquantaine de kilomètres à l’est de Natashquan.
«Le prolongement de la Route 138 faciliterait l’approvisionnement de biens essentiels qui actuellement, dépendent du transport aérien et maritime», plaide la députée de Manicouagan, Marilène Gill.

Outil de développement

Ghislain Picard, chef de l’Association des Premières Nations du Québec et du Labrador, soutient pour sa part que cela aiderait les Innus de la région d’exploiter leur plein potentiel économique.

«Est-il possible qu’on parle de ce dossier depuis plus de 50 ans et qu’on n’ait pas encore compris que l’occupation et la vitalité du territoire, ça passe par un libre accès à celui-ci ? J’espère qu’enfin on donnera à la Côte-Nord son principal outil de développement», insiste le maire de Sept-Îles, Réjean Porlier.

«C’est développer le Nord-est canadien qu’on veut», résume Luc Noël, préfet de la MRC de la Minganie.

 

Partager cet article