Hydro-Québec et la Nation Innue vont négocier

Par Emy-Jane Déry 12:00 AM - 14 août 2018
Temps de lecture :
Apuiat

Simulation visuelle du projet Apuiat, vu du terrain de camping de Pentecôte.

Hydro-Québec rencontrera la Nation Innue mercredi afin de négocier au sujet du projet éolien Apuiat.

L’objectif est d’identifier des pistes de solution pour que le projet soit structurant et rassembleur, a indiqué le PDG de la société d’État, Éric Martel.

De son côté, le conseil d’administration d’Hydro-Québec a dit appuyer la direction dans sa poursuite de dialogue «ouvert et constructif» avec la Nation Innue.

«Lorsqu’une entente sera conclue, elle sera soumise au Conseil d’administration, conformément à nos processus de gouvernance», a indiqué son président, M. Michael D. Penner.

Les partis ont souligné qu’ils ne souhaitaient pas négocier sur la place publique.

Rétablir les faits

La Nation Innue a par ailleurs tenu à rétablir les faits, suite aux informations véhiculées depuis quelques jours sur le projet éolien de Pentecôte.

Elle affirme que Apuiat est sur la table depuis 2015 et qu’il ne s’agit donc pas d’un projet électoraliste. Elle ajoute qu’il est question du premier projet national de la Nation Innue et que son but est de créer des retombées économiques structurantes pour les communautés.

La Nation Innue mentionne également qu’Hydro-Québec n’a toujours pas expliqué le 1,5 milliard de dollars en pertes qu’elle associe au projet.

Elle précise finalement qu’elle veut que Apuiat soit sans impact sur la facture des consommateurs.

Partager cet article