Poursuite contre TVA : le Centre d’action bénévole se désiste

Par Mathieu Morasse 12:00 AM - 15 juin 2018
Temps de lecture :
CAB

Les anciens bureaux du Centre d’action bénévole.

Le Centre d’action bénévole (CAB) de Sept-Îles et son directeur général se sont désistés de leur poursuite contre le Groupe TVA. Ils réclamaient plus de 580 000$ pour atteinte à leur réputation et perte de financement.

Le CAB et son directeur, Maurice Gagné, avaient déposé leur demande introductive d’instance le 30 octobre 2017. Ils reprochaient à TVA Côte-Nord d’avoir atteint à leur réputation dans une série de reportages et d’articles diffusés en novembre 2016. Les publications traitaient des problèmes de gouvernance et des difficultés financières du CAB.

Rappelons que ce dernier n’est plus accrédité par la Fédération des centres d’action bénévole du Québec depuis l’automne 2017. L’organisme a ensuite continué ses opérations de manière autonome.

Les demandeurs ont abandonné leur poursuite le 11 mai dernier. Me Hubert Besnier, du cabinet d’avocats Besnier Dion Rondeau, a représenté TVA en défense. Il explique que des interrogatoires hors cour ont eu lieu, après quoi il a reçu le désistement des demandeurs.

«Ils ont dû juger qu’ils n’avaient pas de cause», suppose-t-il.

L’avocat du Centre d’action bénévole et de Maurice Gagné, Me Yves Langlois, n’a pas voulu commenter le dossier.

 

 

 

Partager cet article