Les Macareux gagnent une médaille d’or historique

Par Sylvain Turcotte 12:00 AM - 14 janvier 2018
Temps de lecture :
Macareux

Les Macareux de Havre-Saint-Pierre, champions du Tournoi international B.S.R. dans la catégorie pee-wee A1.

La formation féminine U16 des Macareux est entrée dans l’histoire du volleyball nord-côtier, hier. Le club des entraîneurs Yannick Bouchard, Zéa Blackburn et Patrick Hudon a décroché la médaille d’or de l’Invitation 1 de Volleyball Québec, à Joliette, en division 1, chez les 17 ans et moins.

C’est la meilleure performance d’une équipe féminine de la région au niveau AAA en tournoi de Volleyball Québec. Les volleyeuses des Macareux auront démontré du caractère pour mettre la main sur cette médaille.

Composée de quatre filles de Sept-Îles, deux de Port-Cartier, trois de Baie-Comeau et deux de Bergeronnes, la formation nord-côtière a terminé en tête de son groupe en ronde préliminaire, s’offrant d’entrée de jeu les Voyageurs d’Abitibi-Témiscamingue, partageant les deux manches contre l’Attaque de la Mauricie et disposant de l’Express de Saint-Sacrement.

Les Macareux ont par la suite cheminé en éliminatoires en gagnant ses duels quart de finales et demi-finale à l’arrachée, en trois manches, jouant «un sale match» contre les Lynx de la Rive-Sud (24-26, 25-23, 15-13) et battant les Vipères des Laurentides dans le carré d’as.

En finale, les Nord-Côtières se sont payé les favorites, la formation de la place, les Libellules, éclipsées en deux petites manches, 25-19, 25-12.

«Je ne savais pas le calibre, ni à quoi m’attendre, car ça faisait un bout que je n’avais pas vu un tournoi provincial. En finale, les filles ont été constantes et bonnes en défensive», a mentionné Yannick Bouchard. «C’était exceptionnel comme moment. On est du U16, c’est encore plus impressionnant», a renchéri le coach en chef.

Les deux tournois AAA de l’hiver pour les Macareux U16 doivent servir de préparation pour les Jeux du Québec à l’été du côté de Thetford, question de permettre aux entraîneurs d’évaluer les joueuses et d’assurer une cohésion entre elles. Elles ont clairement démontré qu’elles étaient déjà soudées.

Partager cet article