CPE Sous le bon toit: Dévoilement officiel de son jardin enchanté

Par Éditions Nordiques 12:00 AM - 17 octobre 2017
Temps de lecture :

Les divers partenaires impliqués dans la réalisation de ce jardin enchanté du CPE Sous le bon toit qui fait assurément le bonheur des enfants qui le fréquentent.

En compagnie de certains enfants et de ses partenaires, l’équipe du centre de la petite enfance (CPE) Sous le bon toit a procédé, le 12 octobre, à l’inauguration de son jardin enchanté. Un aménagement paysager réalisé grâce au programme «L’envert de ta cour» qui découle d’un partenariat entre la Corporation de protection de l’environnement de Sept-Îles (CPESI) et Aluminerie Alouette.  

Ce projet a été porté à bout de bras par la directrice adjointe installations du CPE Laurie Cormier depuis le printemps dernier. Amatrice d’horticulture, un intérêt s’est rapidement fait sentir chez elle de saisir cette opportunité offerte par le programme «L’envert de ta cour». Bien sûr, elle a pu compter sur l’aide d’un comité pour le mener à terme.

«Je ne pouvais pas passer à côté de ça. Je suis passionnée par les plantes. Ça touchait aussi directement à notre nouvelle politique d’alimentation qui prône la saine alimentation, indique-t-elle. Rapidement, j’ai cherché à en faire aussi un coin de motricité globale. Ce projet a pris rapidement de l’ampleur. Pour mon plus grand plaisir, des partenaires s’y sont greffés.»

Ce jardin aménagé à même le terrain extérieur du CPE sous le bon toit comporte plusieurs sous-zones accessibles aux enfants. On peut y manger, entre autres, des bleuets, des camerises, des marguerites et des pois mange-tout. Un travail colossal a été investi pour en arriver à son inauguration officielle. «Il y a eu beaucoup de jus de bras pour la réalisation de ce projet qu’on évalue aujourd’hui à près de 3 000$, précise-t-elle. On l’a constamment bonifié. Je suis très heureuse des partenariats qu’on a réussi à établir dans la communauté.»

Une fierté évidente

Le CPE Sous le bon toit est le premier à soumettre sa candidature pour ce concours. Une situation qui rend fière l’agente de sensibilisation de la CPESI, Andrée-Anne Rouleau. «On avait demandé de nous soumettre un projet. L’aide financière qu’on accordait variait de 500$ à 2 500$. En tout, ce sont plus de 12 000$ que l’on a distribué pour soutenir sept projets dans la communauté.»

Parmi les objectifs de ce programme, on retrouve la promotion de la biodiversité et une transmission du savoir. «Ce qu’on a ici comprend un mini-jeu pour initier les enfants au jardinage. Tout ce que l’on y retrouve est issu des idées du CPE. Il y a là beaucoup de créativité, insiste-t-elle. C’est personnalisé à leur besoin. C’est ce qui a amené le comité de sélection à le retenir.»

Aluminerie Alouette en a profité pour confirmer qu’elle s’associait à nouveau à «L’envert de ta cour» pour son édition 2018. Une bonne nouvelle qu’Andrée-Anne Rouleau accueille avec beaucoup d’enthousiasme. L’appel aux candidatures se fera au cours des prochains mois. Elle invite les responsables de CPE et les directeurs d’établissements scolaires à être à l’affût. Les détails seront dévoilés sous peu.

Partager cet article