Mine Arnaud: Le projet va avoir «une échéance plus longue que prévu»

Par Éditions Nordiques 12:00 AM - 15 septembre 2017
Temps de lecture :

Le partenaire stratégique que Mine Arnaud avait dans sa mire depuis plusieurs mois pour démarrer son projet de mine d’apatite s’est retiré «il y a quelques jours», a affirmé le président-directeur général d’Investissement Québec, Pierre-Gabriel Côté, vendredi à Sept-Îles.

«Ce qu’on n’annonce pas, c’est la construction du projet. On pense que le projet va avoir une échéance plus longue que prévue», a mentionné M. Côté, avant d’ajouter qu’Investissement Québec devait «relancer le processus» pour trouver un nouveau partenaire. La société d’État affirme sortir cette information sur la place publique par souci de «transparence». Le bras financier du gouvernement du Québec détient 62% de Mine Arnaud.

Il ne manque à Mine Arnaud que la participation d’un investisseur-opérateur et la confirmation de nouveaux acheteurs pour son minerai afin que le projet devienne réalité. Selon Pierre-Gabriel Côté, les investisseurs du domaine minier ont normalement une «tolérance» face aux risques financiers, ce qui n’était vraisemblablement plus le cas dernièrement avec le partenaire visé. «On n’avait peut-être pas la bonne personne», a laissé tomber le PDG d’Investissement Québec.

Pour l’heure, Mine Arnaud ne donne aucun échéancier pour son projet de 768 millions $. Aucun investissement n’est prévu tant qu’un partenaire n’est pas trouvé, puisque l’étude de faisabilité est complétée et que les travaux qui étaient possibles de réaliser sur le terrain sont d’ores et déjà réalisés.

Partager cet article