Mine Tio : les travailleurs passeront au vote

Par Emy-Jane Déry 12:00 AM - 18 juillet 2017
Temps de lecture :
Mine Tio
XDachez XDachez

Rio Tinto assure un minimum de trente semaines d’exploitation à ses travailleurs pour l’année 2018 à la mine Tio.

Les travailleurs de la mine Tio d’Havre-Saint-Pierre voteront suite à une entente de principe conclue entre la minière et le syndicat des Métallos pour le renouvellement anticipé de la convention collective.

Le comité de négociation de la section locale 4466 du Syndicat des Métallos et la direction de la mine Tio de Rio Tinto Fer et Tintane en sont venus à une entente de principe. Les 230 travailleurs de la mine d’ilménite se prononceront jeudi, lors d’un vote pour l’acceptation ou le rejet de cette entente. D’ici là, le syndicat refuse de dévoiler des détails sur son contenu.

En juin, les Métallos dénonçaient l’attitude de l’employeur dans le cadre des négociations, les qualifiant de «mascarades».

Les Métallos jugeaient alors «outrageuses» les propositions de l’employeur et lui reprochaient de vouloir s’approvisionner davantage à l’étranger pour alimenter l’usine de Sorel. Le syndicat avait aussi déploré une proposition de la minière voulant qu’un régime de retraite moins avantageux soit proposé aux futurs employés.

Quelques jours auparavant, la minière avait annoncé l’abolition de 32 postes à Havre-Saint-dans le cadre de la mise en place d’un «nouveau plan opérationnel» pour parvenir à tirer son épingle du jeu dans le contexte mondial difficile.

Depuis deux ans, la mine Tio d’Havre-Saint-Pierre est en opération seulement 24 semaines par année. La convention collective actuelle devait arriver à échéance en août 2018.

Partager cet article