ArcelorMittal: L’entente de principe approuvée par les travailleurs

Par Fanny Lévesque 12:00 AM - 11 mai 2017
Temps de lecture :

Les quelque 2000 travailleurs d’ArcelorMittal de Port-Cartier et Fermont ont voté jeudi en faveur de l’entente de principe conclue lundi au terme d’un blitz de négociations qui a duré tout le week-end.

Les résultats dans cinq unités syndicales varient entre 71 et 94,7% pour le contrat d’une durée de quatre ans. C’est donc environ 83% des travailleurs qui ont approuvé l’entente. « Le contrat confirme le maintien d’un même régime de retraite pour tous les travailleurs, et même sa bonification. De plus, les travailleurs de la mine Fire Lake obtiennent la parité avec ceux de la mine du Mont Wright », a fait valoir le syndicat dans un communiqué.

Le contrat prévoit des hausses annuelles allant entre 2,2 % et 3 %.

ArcelorMittal et le syndicat des Métallos ont conclu une entente de principe lundi matin en vue du renouvellement de la convention collective. Vendredi, les syndiqués avaient massivement rejeté la dernière offre patronale et menaçaient de déclencher la grève si aucune entente ne survenait après 72 heures. L’entente est survenue après un «intense» blitz de négociations durant le week-end.

L’employeur a même fait appel à l’ex-premier ministre, Lucien Bouchard, pour «dénouer l’impasse» entre les parties. «Nous pensons avoir ce qu’il faut pour un règlement, en fonction des mandats qui avaient été confiés au comité de négociation. C’est maintenant aux membres d’en décider», faisait valoir le coordonnateur des Métallos sur la Côte-Nord, Nicolas Lapierre, dans un communiqué publié lundi.

Les travailleurs avaient voté pour un mandat de grève à utiliser au moment jugé opportun en mars. Le contrat de travail des syndiqués était échu depuis le 28 février.

Partager cet article