De nouvelles douillettes pour les résidents de Gustave-Gauvreau

Par Frédérick Jolicoeur Tétreault 12:00 AM - 28 avril 2017
Temps de lecture :

L’équipe des auxiliaires bénévoles prend fièrement la pose avant de terminer la remise des douillettes restantes.

Les auxiliaires bénévoles de l’hôpital de Sept-Îles ont littéralement couvert de bonheur une soixantaine de résidants du centre Gustave-Gauvreau en remplaçant leurs couvertures d’hôpital ternes par de nouvelles douillettes colorées. Zoom sur un après-midi de sourires.

En exécutant ses tournées quotidiennes, la chef de programme de soutien à l’autonomie des personnes âgées du CISSS, Annick Bellavance n’en pouvait plus de voir les usuelles douillettes bleues de l’hôpital que possédaient la plupart des résidents du centre Gustave-Gauvreau. Elle a donc songé à leur en offrir des plus colorées afin de créer un milieu de vie plus dynamique.

«Il y a des gens qui n’ont pas de famille, il y en a que leurs familles sont à l’extérieur, il y en a qui n’ont tout simplement pas de sous. C’est donc plus difficile pour eux d’acheter des choses», témoigne-t-elle.

Déterminée, elle confie son idée à la chef des auxiliaires bénévoles, Lucie Lessard, qui, charmée par le projet, décide de le prendre en main.

Soixante petits bonheurs

En partenariat avec le magasin Rossy, l’équipe des auxiliaires bénévoles a donc procédé à l’achat de 60 couvertures et 60 taies d’oreillers pour un montant total de 1899.92$. À 13h le 20 avril, l’escouade des auxiliaires bénévoles s’est donné rendez-vous à l’entrée de la résidence afin de se préparer à surprendre les résidents qui ne se doutaient aucunement de leur venue.

Visiblement fébriles, les auxiliaires n’ont pas perdu de temps à déambuler dans les couloirs de la résidence Gustave-Gauvreau avec le chariot sur lequel s’empilaient les soixante couvertes et taies d’oreillers multicolores. Les réactions furent instantanées. Tous sans exception ont été ravis de l’attention qui leur était portée. Chacun des résidents avait la chance de choisir la couleur et le motif qu’il voulait.

La plupart se sont empressés de s’emmitoufler dans leur nouvelle couverture, les yeux pétillants et le sourire fendu jusqu’aux oreilles. Un puissant vent de bonheur soufflait derrière l’équipe des auxiliaires au fur et à mesure qu’elle pénétrait dans les différentes chambres tout en laissant sur son chemin un zeste de réconfort et un optimisme contagieux. Au final ces petites attentions auront illuminé le quotidien des usagers.

Partager cet article