Saisies de stupéfiants à Sept-Îles et en Minganie

Par Fanny Lévesque 3 février 2017
Temps de lecture :

Les autorités ont procédé à des saisies à deux jours d’intervalle, d’abord à Longue-Pointe-de-Mingan et puis à Sept-Îles, mardi et mercredi. 

Le 31 janvier, les policiers du poste de la MRC de Minganie ont arrêté deux hommes qui circulaient à bord d’un véhicule à la hauteur de Longue-Pointe-de-Mingan, à l’ouest de Havre-Saint-Pierre. Lors de la fouille, la police a mis la main sur 1000 comprimés de méthamphétamines et 25 grammes de cannabis.

«Le principal suspect», Marc-Antoine Richard, 19 ans de Havre-Saint-Pierre a été accusé possession de stupéfiants, de possession de stupéfiants en vue d’en faire le trafic et d’en avoir fait le trafic. L’autre homme a été relâché «après interrogatoire» sous promesse de comparaître à une date ultérieure, a indiqué la Sûreté du Québec.

Saisie à Sept-Îles

Le lendemain, le 1er février, l’équipe des enquêtes sur les crimes majeurs en collaboration avec les policiers du poste de la MRC de Sept-Rivières, de la Sécurité publique de Uashat mak Mani-Utenam et de la Gendarmerie royale du Canda ont effectué trois perquisitions dans deux résidences de Sept-Îles, sur la rue Joliette et Lafontaine, et dans une voiture.

Les policiers ont fait main basse sur près de 25 grammes de cocaïne, une vingtaine de comprimés de Viagra, 11 grammes de cannabis et environ 450 méthamphétamines. Un montant d’argent comptant de près de 14 200 dollars a aussi été saisi par les agents.

Bruno Marcoux, 35 ans, et Walter Hounsell, 64 ans, tous deux de Sept-Îles, ont été arrêtés sur place. Ils font face à diverses accusations de possession de stupéfiants, de possession en vue d’en faire le trafic et de trafic. Une jeune femme de 20 ans a aussi été arrêtée, mais a été libérée sous promesse de comparaître.

Partager cet article