Yannik Collin: De Sept-Îles à Los Angeles

Par Éditions Nordiques 12:00 AM - 02 février 2017
Temps de lecture :

De nature ambitieuse, le septilien Yannik Collin n’a pas hésité à tenter sa chance comme acteur à Los Angeles. Une décision qui semble porter fruit.

Animé par l’envie de tenter sa chance à titre d’acteur, Yannik Collin a choisi de s’établir à Los Angeles il y a maintenant un peu plus de deux ans. Une décision ambitieuse qu’il ne regrette aucunement. Plus récemment, il a même signé un contrat avec deux importantes agences d’artiste qui acceptent de le représenter.  

L’idée de s’installer à Los Angeles est devenue réalité pour Yannick Collin lorsqu’il a été accepté au Los Angeles Performing Arts Conservatory à Santa Monica, il y a maintenant deux ans. À cet endroit, il a suivi une formation d’un an où il a pu parfaire ses habilités sur le plan du jeu. «On m’a fourni ici de solides bases. J’ai appris à développer une meilleure écoute, explique-t-il. C’est essentiel pour être un bon acteur.»

Dès le départ, le Septilien était conscient que ces chances de réussir sont faibles, mais il s’en serait voulu de ne pas essayer. «Oui, la compétition est forte. C’est l’un des plus grands marchés pour les acteurs, soulève-t-il. Beaucoup viennent ici avec l’idée de percer. Tout comme moi, ils sont motivés à devenir des acteurs. Je me sens prêt à saisir chacune des opportunités qui me seront offertes. Je suis ouvert à toute proposition.»

Un métier qu’il a choisi, car il éprouve un réel plaisir à se mettre dans la peau de différents personnages. «Quand j’écoute des films, ça me donne envie encore plus de faire ce métier. C’est une expérience personnelle que j’adore. Jusqu’à maintenant, j’essaie de percer. Je touche plus à l’aspect «business», indique-t-il, mais je suis convaincu que ça s’apprête à changer. Je sens que le vent tourne en ma faveur.»

 Pour l’aider à tracer sa voie, le jeune a pu compter sur l’appui de JC (Jean-Christophe) Tremblay, un gars d’ici qui a également choisi de s’installer à Los Angeles, il y a quelques années, pour percer dans ce milieu. «Il m’a réellement montré le chemin  à suivre, confie-t-il. Je lui dois beaucoup. On se revoit encore très souvent. Pas mal sur une base quotidienne. Au fil des ans, on a développé une belle camaraderie. C’est sûrement dû au fait qu’on partage une passion commune.»

Des expériences formatrices

Jusqu’à maintenant, le jeune acteur a eu la chance d’être figurant dans un épisode de la série Esprits Criminels et dans «Roadies» où il a prêté main-forte à l’équipe technique. Une expérience qui lui a permis de faire la rencontre de l’un de ces idoles Machine Gun Kelly. «Je fais lentement mes marques. Ce sont de belles expériences qui me permettent de me forger un bon réseau de contact. C’est essentiel pour réussir à percer dans ce milieu.», affirme-t-il.

C’est sûrement cette grande confiance en soi, dont il dispose, qui a fait en sorte qu’il est aujourd’hui représenté par deux importantes agences d’artiste soit Spectrum Talent et Impression Entertainment Group, ainsi que d’un agent, Mike Gormley, président de Los Angeles Personal Development. Une belle réalisation qui lui a,  entre autres, permis récemment d’auditionner pour un film dont le tournage s’effectuera à Vancouver au cours de 2017. À ce jour, il ne sait pas encore s’il a obtenu le rôle convoité, mais il demeure confiant.

Les personnes intéressées à suivre le parcours de Yannik Collin sont invités à se rendre sur son site Internet au www.yannikcollin.com. Le jeune acteur dispose également d’une page Facebook à son nom où les informations sont mises à jour régulièrement.

Partager cet article