Perspectives 2017 à Port-Cartier: Violaine Doyle espère une reprise économique

Par Éditions Nordiques 12:00 AM - 10 janvier 2017
Temps de lecture :

La mairesse Violaine Doyle.

Après une année 2016 à tenter de combler le vide laissé par l’abandon du projet d’usine de silicium de FerroAtlantica, la mairesse de Port-Cartier, Violaine Doyle, espère une reprise économique en 2017 et compte sur deux projets majeurs, soit la réfection du quai municipal et la mise aux normes de l’eau potable à Rivière-Pentecôte.

«2017, j’espère qu’on l’appeler l’année de la reprise économique», a affirmé Violaine Doyle. La mairesse espère se faire entendre cette année par Québec afin qu’il débourse 20 millions $ pour une première phase de travaux de réfections et de mises aux normes du quai municipal. Ces travaux permettraient de faire du quai «un levier de développement économique», affirme Mme Doyle.

Si plusieurs élus du gouvernement ont dit comprendre que la population portcartoise avait fait leur part en achetant le quai il y a plusieurs années, Québec tarde à faire une annonce pour sa réfection, ce qui avait été évoqué dès la campagne électorale en 2014.

Eau potable à Pentecôte

Un autre projet majeur pour la municipalité est la mise aux normes et l’allongement des réseaux d’eau potable et d’eaux usées dans le secteur Pentecôte. Bien que la Ville de Port-Cartier ait remis à temps son projet qui aurait permis de relier et mettre aux normes tout le secteur à cette infrastructure essentielle, la municipalité n’a pas été retenue.

Le conseil municipal et la députée Lorraine Richard ont dénoncé l’automne dernier que les projets étaient choisis selon le principe du premier arrivée, premier servi plutôt que par importance. Violaine Doyle compte revenir à la charge en 2017 pour régler ce dossier par le programme PRIMEAU ou par le biais de l’entente Canada-Québec, plus avantageuse, si un nouvel appel de projets est lancé.

Autres projets et coupures de ruban

Parmi les autres dossiers sur la table de travail de Mme Doyle en 2017 se trouve la question de l’érosion des berges à la plage McCormick. «Ça devient important, mais on a de la difficulté à avoir du financement», affirmait-elle avant les Fêtes, soit avant les deux dernières tempêtes. La rénovation du Centre Cartier devrait être livrée en mars. Un comité citoyen s’est formé pour doter le centre d’allers de quilles.

Une coupure de ruban est attendue en juillet. C’est à ce moment que le nouveau CPE du boulevard des Îles devrait être livré. Une autre coupure de ruban attendu en 2017 est celle de l’usine de biocarburant de Bioénergie AE Côte-Nord, dont les travaux avancent à bon train près de la scierie Arbec. Concernant cette dernière entreprise, Violaine Doyle «espère» que le conflit annoncé sur le bois d’œuvre n’aura «pas trop d’impacts» sur les activités à Port-Cartier.

Partager cet article