Huguette Roy: La paroisse St-Alexandre revit dans un livre

Par Éditions Nordiques 12:00 AM - 25 octobre 2016
Temps de lecture :

Par la sortie d’un livre sur l’histoire de la paroisse St-Alexandre à Port-Cartier, Huguette Roy met la boucle à un projet personnel qui lui tenait grandement à cœur.

À la suite de la fermeture de la Paroisse St-Alexandre, Huguette Roy a nourri le désir de jeter un regard sur son histoire. Ce qui l’a amené à rédiger un livre ayant pour titre «L’histoire de la Paroisse St-Alexandre 1960-2006». La réalisation d’un projet qui lui tenait à cœur qu’elle a dévoilé, le 15 octobre au Centre d’action bénévole de Port-Cartier, en présence de plus d’une quarantaine de personnes.

Encore marquée par ce triste événement, Huguette Roy avait envie de mettre en lumière les véritables motifs qui ont mené à la fermeture de cette paroisse. «Ça représente 46 ans d’histoire. Pour moi, ç’a été un lieu important. Il avait tout son sens. La fermeture a été drastique. Je ne pouvais pas avaler ça aussi facilement. Je me devais de mieux comprendre le pourquoi. C’est ce qui m’a amenée à fouiller dans les archives et à consulter certains écrits», précise-t-elle.

Consciente que cette histoire n’a rien d’unique en soi, l’auteure trouvait essentiel de rapporter les faits avec exactitude. Encore aujourd’hui, ses croyances religieuses occupent une place très importante dans sa vie personnelle. «Je garde toujours la foi. Je sais que c’est là, avant tout, une décision prise par des hommes et non par Dieu», enchaîne celle qui est visiblement fière d’avoir mené à terme ce projet tout en laissant son amertume de côté.

Dans la même veine, Huguette Roy trouvait important d’accorder également une place aux bons souvenirs qu’elle garde de ce lieu qu’elle a fréquenté. «Sa plus grande force était sa solidarité. C’était une communauté dynamique. C’était un lieu où l’on pouvait échanger tous ensemble. On avait beaucoup de plaisir à se côtoyer. Malheureusement, on a été coupé de tout ça et ce tissu social s’est grandement effrité par la suite.»

Une agréable réception

Jusqu’à maintenant, l’écrivaine indique que son livre fait l’objet d’une très bonne réception de la part des gens qui en réalisent rapidement son utilité et son importance. «Au départ, j’avais peur que mon livre puisse être lourd. Heureusement, mes doutes se sont rapidement dissipés lors du lancement. Plusieurs personnes m’ont dit que ce livre leur avait fait le plus grand bien. Je ne peux pas en demander plus. Pour moi, ça a été un exercice libérateur», affirme-t-elle.

Un projet littéraire qu’Huguette Roy n’aurait pu mener sans la collaboration d’employés du POPCO, un organisme communautaire de Port-Cartier, qui l’ont aidé à faire la mise en page de ce livre. Les personnes intéressées à s’en procurer un exemplaire peuvent communiquer au 418 766-4449. Elle espère aussi avoir l’opportunité de participer au prochain Salon des Fêtes de La Côtière pour aller à la rencontre des gens.

Partager cet article