Côte-Nord: Le quart de la population est obèse

Par Éditions Nordiques 12:00 AM - 19 octobre 2016
Temps de lecture :

Le quart de la population sur la Côte-Nord est obèse, soit plus en proportion que l’ensemble des Québécois, selon l’Enquête québécoise sur la santé de la population réalisée par l’Institut de la statistique du Québec. On trouve aussi plus de fumeurs, en proportion, dans la région.

À partir de l’Indice de masse corporelle des participants, l’enquête établit que 25% des Nord-Côtiers sont obèses comparativement à 19% pour l’ensemble des Québécois. Le taux d’obésité varie d’un endroit à l’autre dans la région. Si la proportion est de 23% dans la Manicouagan et en Minganie, elle atteint 44% en Basse-Côte-Nord.

Le surplus de poids constitue une priorité en matière de prévention, selon le directeur de la santé publique de la Côte-Nord, Dr Stéphane Trépanier, puisqu’il augmente les risques de diabète, de maladies du cœur et de cancer. «Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de la Côte-Nord et ses partenaires devront utiliser toutes les opportunités pour permettre aux gens de bouger au travail, dans leurs loisirs et dans leurs déplacements ainsi qu’à l’école et en service de garde», mentionne le Dr Trépanier. En février, un rapport de la Direction de la santé publique révélait qu’un Nord-Côtier sur cinq souffrait d’hypertension en 2011.

Les Nord-Côtières fument plus

On retrouve aussi plus de fumeurs en proportion sur la Côte-Nord (23%) que dans l’ensemble de la province (19%). Les femmes nord-côtières sont plus nombreuses à fumer qu’ailleurs au Québec (24% contre 18%), alors que la proportion des hommes fumeurs ne se différencie pas des autres Québécois. Le Dr Trépanier remarque cependant une diminution de nombre de fumeurs dans la région. Ils étaient 28% de la population en 2008 comparativement à 23% en 2015.

Le cannabis est la drogue la plus consommée dans la région, alors que 14% des Nord-Côtiers ont mentionné en avoir consommé durant la période de référence de l’étude. Un chiffre semblable à l’ensemble de la province (15%). Les hommes (17%) consomment davantage de cannabis que les femmes (10%) dans la région. Un constat qui prévaut aussi ailleurs en province. Environ 16% disent avoir consommé de la drogue durant cette période.

Un peu plus de 2 800 Nord-Côtiers de 15 ans et plus ont participé à l’enquête. Les personnes vivant en institution (hôpital, CHSLD, prison, etc.) étaient exclues de l’enquête tout comme les résidents des réserves autochtones.

Partager cet article