Port-Cartier rend hommage à «M. Voun»

Par Éditions Nordiques 12:00 AM - 05 octobre 2016
Temps de lecture :

Martine Roux, candidate de Québec solidaire dans Duplessis.

Le nouveau pont de la route 138 qui enjambe la rivière Riverin dans le secteur de Rivière-Pentecôte portera le nom de «Père-Voun», afin d’honorer la mémoire d’Yvon Paquet, un personnage ayant marqué l’histoire de la municipalité maintenant rattachée à Port-Cartier.

Le conseil municipal de Port-Cartier attribué le nom de «Père-Voun» à ce nouveau pont rendu nécessaire par la construction d’une voie de contournement de la route 138, complétée il y a quelques années. Yvon Paquet, qui surtout connu par son surnom «M. Voun», est «une légende ayant marqué la municipalité de Rivière-Pentecôte», a mentionné la Ville dans sa résolution.

La Ville de Port-Cartier a attribué ce nom suivant la recommandation d’un comité de sélection et des noms proposés dans le cadre d’un concours du Club de l’âge d’or de Rivière-Pentecôte. C’est en raison de son courage que «M. Voun» est honoré par la municipalité.

C’est qu’Yvon Paquet a vécu une vie bien remplie, malgré qu’il ait perdu une partie de son bras gauche lors d’un accident de travail dans un moulin à scie. Reconnu pour être très débrouillard, il a lui-même fabriqué un crochet pour remplacer sa main gauche. Il a par la suite toujours travaillé même avec son handicap.

Grâce à sa débrouillardise et son courage, Yvon Paquet, surnommé «M. Voun», a toujours pu travailler même s’il lui manquait une partie du bras gauche.

Grâce à sa débrouillardise et son courage, Yvon Paquet, surnommé «M. Voun», a toujours pu travailler même s’il lui manquait une partie du bras gauche.

«Il était débrouillard. C’est une personne qui était courageuse. Malgré son accident de travail, ça ne l’a pas empêché de gagner sa vie. C’est un exemple de courage», a mentionné le conseiller Alain Thibault. C’est Denise Bernier qui a proposé le nom de «M. Voun».

Partager cet article