Un rorqual retrouvé mort près de Baie-Comeau

Par Éditions Nordiques 12:00 AM - 19 septembre 2016
Temps de lecture :

L’intérieur de la bouche de l’animal s’est gonflé sous la pression des gaz de putréfaction.

Un rorqual femelle empêtré dans des cordages a été retrouvé mort, samedi, près de la Baie Saint-Pancrace.

Maëlle Besnard

Benoît Marcotte, sa conjointe et un couple d’amis rentraient diner vers la Baie Saint-Pancrace, après avoir pêché pendant la matinée. En chemin, ils ont aperçu une masse difforme. «On ne savait pas c’était quoi. Ça ressemblait à une bouée. Ça a commencé à sentir, puis on a vu», explique M.Marcotte.

Selon la porte-parole d’Urgences mammifères marins, Josianne Cabana, cette situation est fréquente. «À chaque année, on a des carcasses retrouvée de cette façon. La même journée, on a eu un autre cas en Gaspésie, avec un mammifère marin pris dans une d’élevage de moules. Ça arrive aussi qu’on retrouve des animaux empêtrés vivants», souligne-t-elle.

À l’heure d’aller sous presse, la porte-parole n’était pas en mesure de préciser le lieu exact du décès. Toutefois, elle confirme que la mort est due au fait que l’animal s’est empêtré dans les cordages au niveau du cou.

Après cette macabre découverte, le petit groupe dont fait partie Benoît Marcotte s’est empressé de contacter différents organismes qui gèrent ce genre d’incidents. En pleine fin de semaine, leurs appels sont restés lettre morte. Ils n’ont eu des nouvelles que le lendemain, de la part d’Urgences mammifères marins.

L’organisme a pu envoyer un bénévole sur place pour recueillir des échantillons de peau, de gras et de muscle. Comme l’explique Josianne Cabana, Pêches et Océans Canada va effectuer des analyses génétiques et des analyses de contaminants.

Précisions
Urgences Mammifères Marins a un centre d’appels actif 24/24 et 7 jours par semaine, à l’année longue. L’organisme a bien reçu le signalement de Benoît Marcotte dès le samedi, mais n’a pas réussi à la rejoindre avant le lendemain, soit le dimanche. Urgences Mammifères Marins traite activement les cas d’animaux vivants, mais les signalement pour des animaux morts sont traités le lendemain matin.

Pour voir en vidéo

Partager cet article