Laurie Leblanc: Un cowboy acadien se dévoile

Par Éditions Nordiques 12:00 AM - 16 août 2016
Temps de lecture :

Laurie Leblanc tire la plupart de ses influences du country américain, un style musical avec lequel il a grandi et continue d’évoluer encore aujourd’hui avec un plaisir évident.

Ravi du succès obtenu par la chanson «Moi itou Mojito» au printemps 2016, Laurie Leblanc s’amène sur la Côte-Nord pour offrir deux représentations de son spectacle «20», les 17 et 18 août au Café-théâtre Graffiti. Un répertoire musical dans lequel il adopte une signature qu’il qualifie de country acadien en raison de ses multiples influences.   

«Ce que je fais est très influencé par le country américain. Il y a différentes sortes de country. L’éventail est large, soutient-il. Le country américain d’aujourd’hui tend beaucoup vers la pop. Je ne cacherai pas non plus que Zachary Richard et la famille Daraîche sont des artistes qui m’inspirent au plus haut point. On retrouve assurément leur influence dans mon répertoire.»

Soucieux d’être le plus authentique possible, Laurie Leblanc fait usage de beaucoup de mots en anglais dans ses chansons. «C’est là un élément propre au chiac. Je me soucie d’utiliser les mêmes mots qu’au quotidien. J’aime parler de nos accents dans mes chansons. Dans «La pitoune», j’en ai beaucoup mis. C’est volontaire», indique-t-il.

Il est visiblement heureux d’évoluer à une époque où le country connaît un regain de popularité. «Il est vrai que ce que Mario Pelchat a fait avec des artistes populaires, et aussi Paul Daraîche, a contribué à faire en sorte que plus de gens s’intéressent au country, avance-t-il. Je vois constamment de nouveaux visages à mes spectacles. Ça en est la preuve concrète. Un mouvement s’est fait. Ça a ouvert la porte à des spectacles en salle. C’était plus ou moins possible auparavant.»

«Je me soucie d’utiliser les mêmes mots qu’au quotidien. J’aime parler de nos accents dans mes chansons.» – Laurie Leblanc

L’envie de se réinventer

En tant qu’auteur-compositeur-interprète, il se soucie de se renouveler constamment. «Je travaille déjà sur le prochain album. Ça va ressembler à ce que j’ai déjà fait auparavant, mais on y retrouvera tout de même une couleur différente. La qualité du son est l’une de mes préoccupations. Mon style va peut-être se moderniser, explique-t-il. J’ai déjà un concept en tête. Je vous garantis que mes fans ne seront pas dépaysés.»

Constamment en création, Laurie Leblanc souligne écrire des chansons et composer des mélodies au jour le jour. «J’ai toujours un enregistreur à portée de la main. Ça peut être pour un texte ou pour une mélodie que j’ai en tête. Je travaille sur un prochain album qui sera composé de chansons originales, mais je ne veux pas m’avancer sur la date de son lancement. Je le ferai au moment opportun», insiste-t-il.

Son spectacle

À l’image de son répertoire musicale, il s’engage à offrir une prestation festive. «J’ai très hâte de m’arrêter dans votre région. Je sais que les amateurs de country y seront nombreux. Sur scène, je serai accompagné de quatre musiciens. Je vais interpréter mes succès et des chansons que je considère marquantes dans mon parcours musical», précise-t-il.

Partager cet article