La période estivale 2016 débute de belle façon dans la région

Par Éditions Nordiques 12:00 AM - 20 juillet 2016
Temps de lecture :

La saison touristique estivale a officiellement commencé le 24 juin dans la région alors que tous les lieux d’information touristique du Réseau d’accueil de la Côte-Nord étaient en activité et prêts à recevoir les touristes. Les premiers signes observés permettent de croire que l’été 2016 sera favorable pour l’industrie régionale du tourisme.

Par Maëlle Besnard 

Depuis le 24 juin, les touristes sont nombreux dans les 22 bureaux d’information touristique de la Côte-Nord. Catherine Allard, responsable des communications et des relations publiques à Tourisme Côte-Nord, se montre enthousiaste. « De Tadoussac à Blanc-Sablon, ça va bien. Nous n’avons pas encore de données statistiques officielles, mais, selon les premiers échos, c’est un début de saison encourageant », mentionne-t-elle. Mme Allard ajoute que certains intervenants parlent d’une amorce de saison meilleure que celle de 2015.

Du nouveau

L’offre touristique régionale inclut un grand nombre de nouveautés susceptibles d’attirer des visiteurs sur la Côte-Nord, notamment la nouvelle exposition présentée au centre d’interprétation complètement revampé de la centrale Manic-5 et du barrage Daniel-Johnson et la Route panoramique de la Chicoutai, entre Blanc-Sablon et Vieux-Fort, en Basse-Côte-Nord.

L’offre régionale d’hébergement insolite, qui est considérable, devrait également retenir l’attention des touristes, entre autres les nichoirs d’oiseaux géants du Parc nature de Pointe-aux-Outardes.

Selon Mme Allard, chaque entreprise touristique peut offrir quelque chose de neuf. Les visiteurs ont donc intérêt à consulter le site Web de Tourisme Côte-Nord ainsi que le guide touristique officiel de la Côte-Nord.

Tendances

La responsable des communications et des relations publiques de Tourisme Côte-Nord insiste sur la nécessité, pour les acteurs de l’industrie touristique régionale, de s’adapter aux tendances relevées non seulement ici, mais aussi à l’échelle provinciale. Elle mentionne entre autres le fait que les gens font de plus en plus, en termes de vacances, des choix de dernière minute en fonction de la météo.

Elle parle aussi de la tendance des gens à se déplacer davantage en mai, à la fin du mois de juillet, en aout et même en septembre, soit à des moments qui ne correspondent pas à la saison touristique que l’on pourrait qualifier de traditionnelle. Ces phénomènes exigent différentes adaptations de la part des entreprises et des intervenants du milieu touristique. Il faut entre autres s’assurer de la disponibilité de ressources à ces moments pour accueillir les visiteurs.

Statistiques

C’est en novembre seulement que Tourisme Côte-Nord dresse le bilan statistique de sa saison touristique estivale. Elle effectue aussi un bilan à la mi-saison, au milieu du mois d’aout. Tourisme Côte-Nord s’appuie sur de nombreuses données, notamment l’achalandage observé dans les bureaux d’information et d’accueil touristiques, sur les traversiers, dans les établissements hôteliers et les campings.

En ce qui a trait aux statistiques d’achalandage, Catherine Allard explique qu’un certain nombre de touristes échappent au dénombrement. Il arrive, par exemple, que les visiteurs ne passent pas par les lieux d’information touristique ou qu’ils soient hébergés par des membres de leur famille. Conséquemment, ils n’apparaissent pas dans les chiffres.

Cela signifie que la région est visitée par une quantité de touristes plus grande que celle qui est compilée dans les données.

Partager cet article