IOC : Le développement de Wabush 3 reporté

Par Éditions Nordiques 12:00 AM - 31 mai 2016
Temps de lecture :

Dans un mémo envoyé lundi aux employés de Rio Tinto IOC du Québec et du Labrador, le président et chef de la direction de la société minière, Kelly Sanders, affirme que «la décision d’approuver le développement de Wabush 3 est reportée» pour différentes raisons et critique la productivité de ses employés.

Cette décision découle d’une «génération de liquidités inférieure aux attentes, le déficit de la production et l’incapacité de livrer aux  clients la quantité et la qualité de produits planifiées», indique le grand patron d’IOC dans le mémo.

«Cette nouvelle démontre clairement le travail que nous devons continuer à déployer pour afficher une performance constante au bon coût. Il est important que tous les employés comprennent qu’IOC est un petit producteur dont les coûts sont élevés dans le marché (…) Notre déficit de production actuel par rapport au plan pose un doute sur notre capacité à offrir une performance solide et fiable à long terme», continue Kelly Sanders.

Bien que le PDG demeure «confiant quant aux capacités de nos employés», il juge «essentiel que nous gérions plus efficacement nos actifs et les utilisions pleinement par l’accroissement du taux de présence durant les quarts de travail prévus et l’élimination des écarts dans l’environnement de travail».

Pas en arrière de la performance

Sanders pointe le «faible taux de présence à la mine constaté en mars et en avril», ce qui a donné lieu à «l’immobilisation des camions, à une production bien inférieure aux capacités démontrées» et à des «retards de livraison aux clients». De plus, de mars à mai, des «interruptions importantes» ont eu lieu en raison de «plusieurs incidents liés à des dents de godet dans le concasseur qui ont déchiré la courroie».

Le grand patron vante la «volonté de changer» et la «capacité de performer à un niveau de beaucoup supérieur» de ses employés au cours des 18 derniers mois, mais indique que «cette performance a fait un pas vers l’arrière, ce qui a semé le doute sur notre capacité à soutenir les améliorations». Kelly Sanders mentionne que «nous devons tous reconnaître maintenant qu’il faut mériter le droit de dépenser les fonds d’immobilisations requis pour assurer notre avenir».

Le projet en bref

Le gouvernement de Terre-Neuve-et-Labrador a donné le feu vert environnemental à Rio Tinto IOC, en septembre, pour l’exploitation de la fosse Wabush 3. Kelly Sanders qualifiait alors le projet de «pièce critique» dans les plans futurs de la minière. La société prévoyait investir au moins 75 millions $ pour exploiter les 744 millions de tonnes de minerai de fer du projet. Rio Tinto IOC prévoyait une mise en service en 2017.

Partager cet article