Formation d’un comité de citoyens à Havre-Saint-Pierre

Par Éditions Nordiques 12:00 AM - 08 janvier 2016
Temps de lecture :
budget

Environ 150 personnes ont assisté, jeudi à la salle des Chevaliers de Colomb de Havre-Saint-Pierre, à une rencontre publique pour la formation d’un comité de citoyens «dans le but de favoriser le dialogue avec les élus».

«C’est de pouvoir exposer nos idées et nos inquiétudes à la municipalité», a expliqué le porte-parole du comité, Rémi Coste. La création de ce comité n’est pas étrangère à la morosité économique qui prévaut à Havre-Saint-Pierre présentement, alors que plus de 300 travailleurs de la mine de Rio Tinto Fer et Titane ont été mis à pied jusqu’en mars et que le projet de La Romaine commence à tirer à sa fin.

Selon M. Coste, le comité, comprenant un conseil d’administration de neuf personnes élues jeudi, cherchera «à trouver des idées pour l’industrie, l’emploi et les jeunes». Le porte-parole remarque que plusieurs jeunes ont quitté la région. «J’en connais six personnellement», a-t-il exposé en entrevue.

Même si certains citoyens ont profité de la rencontre publique et de la formation du comité pour critiquer le conseil municipal, Rémi Coste précise que le comité n’est pas en opposition aux élus. «Ce n’est pas la faute aux élus si la mine est fermée. Plutôt que d’être contre eux, on veut être avec eux. Il faut travailler ensemble et non pas l’un contre les autres», a mentionné M. Coste.

«Ce n’est pas la faute aux élus si la mine est fermée.» – Rémi Coste

Le comité servira aussi à proposer des idées pour la qualité de vie des gens. Rémi Coste affirme que les mises à pied ont un impact social sur la municipalité découlant des problèmes d’argent que des foyers peuvent vivre. «Le rôle du comité, c’est d’être proactif. Trouver des idées et ne pas juste patcher des trous. Il y a peut-être des possibilités qu’on a pas pensé», a affirmé Rémi Coste, rappelant la présence du port de mer et le «capital humain» de la municipalité.

«Le comité de citoyens a un rôle à jouer, mais il ne doit pas jouer le rôle du conseil municipal.» – Berchmans Boudreau

De son côté, le maire de Havre-Saint-Pierre, Berchmans Boudreau, ne voit pas d’un mauvais œil la formation de ce comité. «Il faut donner la chance au coureur», a-t-il affirmé. Répondant à certaines critiques, de la part de membres du comité, concernant les réunions du conseil municipal, il mentionne que celui-ci a «toujours été très transparent et très ouvert».

«Le comité de citoyens a un rôle à jouer, mais il ne doit pas jouer le rôle du conseil municipal. Si les balises sont bien établies, il n’y a aucun problème avec la formation de ce comité», a expliqué le maire.

Partager cet article