Vigneault vise Équipe Canada

Par Sylvain Turcotte 4 août 2015
Temps de lecture :

Kimberly Vigneault s’envole vers l’ouest le 6 août pour un séjour de dix jours à Calgary. Elle y sera pour la dernière étape du camp de l’équipe canadienne des moins de 18 ans en hockey féminin. Une sélection sur la formation nationale signifierait que la Septilienne raterait le début du camp des Titans du Cégep Limoilou, puisqu’une série de matchs est prévue à Lake Placid contre les Américaines.

Pas moins de 43 filles prendront à l’étape finale du 7 au 16 août. Sur le lot, elles sont neuf du Québec. Vigneault fait la lutte à une douzaine de filles pour sept postes à la ligne bleue. «Je n’ai rien à perdre. Je n’ai aucune idée de qui sont les autres joueuses. Je veux faire ma place. Ça serait plaisant», a fait savoir la hockeyeuse, qui en est à sa première et dernière chance pour l’équipe nationale des moins de 18 ans.

Si elle est retenue, Vigneault et ses coéquipières canadiennes se rendront dans l’État de New York pour une série de matchs hors-concours contre la formation américaine. Dans le cas contraire, elle se rendra à Québec pour l’ouverture du camp des Titans du Cégep Limoilou (RSEQ Collégial – Hockey féminin), club qui l’aura courtisé durant quelques années.

Elle ne sera pas en terrain inconnu avec les Titans. «Je ne suis pas stressée. Je connais les filles, j’ai joué avec plusieurs avec Équipe Québec, et on a déjà joué contre des formations collégiales. Et à Limoilou, c’est une bonne organisation, je serai bien pris en mai», a-t-elle conclu.

Sur les bancs d’école, sa première session en sciences pures s’amorce le 24 août.

La Septilienne Kimberly Vigneault a fait partie du personnel d’instructeurs pour l’école de hockey Carbonneau/Duchesne/Dykhuis de Sept-Îles. Le 6 août, elle s’envole pour Calgary où se tient la dernière étape du camp de l’équipe nationale des moins de 18 ans. (Photo : Le Nord-Côtier)

Partager cet article