Adib Alkhalidey: Un artiste à part entière

Par Éditions Nordiques 12:00 AM - 17 février 2015
Temps de lecture :

De passage sur la Côte-Nord, Adib Alkhalidey présentera son premier one man show sur la Côte-Nord. Sous le titre «Je t’aime, le spectacle», la mise en scène de cette production a été assurée par nul autre que Martin Matte.

Lorsqu’il a travaillé à la conception de son premier spectacle, l’humoriste se souciait surtout d’être intéressant pendant toute sa durée. Un défi qu’il semble arriver à bien relever, si l’on se fie aux critiques émises jusqu’à maintenant. En cherchant à donner un aperçu de tous les aspects de sa personnalité, il arrive à aborder de manière concrète la notion de relations interpersonnelles.

D’un naturel assez verbomoteur, il offrira une prestation énergique qui ne laissera personne indifférent. «C’est beaucoup plus nuancé que ce que les gens ont pu voir à la télévision ou dans les galas. J’essaie de briser certains tabous. Je ne cherche pas à provoquer qui que ce soit. Je veux qu’on puisse réfléchir ensemble et essayer de remettre des choses en question», précise-t-il.

Dans ce premier one man show, Adib Alkhalidey aborde plusieurs sujets tabous, dont l’argent, l’emploi et l’amour entre êtres humains et l’importance de protéger la langue française. «J’arrive sur scène très préparé. Tout va au rythme que j’ai décidé. Il y a un peu de spontanéité. Je réagis surtout à ce qui se passe en scène», affirme celui qui se considère choyé de percer dans le milieu de l’humour où la compétition est féroce.

Suite à sa tournée qui prend fin en mai, l’humoriste entend consacrer du temps à la carrière de réalisateur. Un rêve qu’il nourrissait depuis longtemps et qu’il avait quelque peu laissé de côté.

«Je ne délaisserai pas l’humour pour autant. J’ai déjà écrit des choses pour le domaine de la fiction. J’ai déjà commencé par des clips sur le web. J’aimerais toutefois m’attaquer à la réalisation d’un premier court métrage. C’est un rêve que j’avais avant même d’entrer à l’École nationale de l’humour, confie-t-il. Maintenant que j’ai pris ma vitesse de croisière en tant qu’humoriste, je veux faire mes premiers pas dans cet autre rêve.»

Adib Alkhalidey présentera son spectacle le 17 février à 20h au Centre des arts de Baie-Comeau et le 18 février à 20h à la Salle Jean-Marc-Dion.

(Photo: courtoisie)

Partager cet article