Basse-Côte-Nord: L’offre d’aliments frais pose problème, selon Genest-Jourdain

Par Éditions Nordiques 12:00 AM - 02 février 2015
Temps de lecture :

De retour d’une tournée en Basse-Côte-Nord, le député de Manicouagan, Jonathan Genest-Jourdain, a constaté que la diversité et la quantité d’aliments frais est chose rare dans la région malgré le programme fédéral Nutrition Nord qui vise à approvisionner les régions nordiques en aliments périssables.

Jonathan Genest-Jourdain a effectué une tournée de quatre jours en Basse-Côte-Nord avec son équipe en janvier. Les rencontres avec les gens du milieu et une visite dans les deux commerces de détail de Chevery lui ont permis de remarquer la difficulté pour les résidents de la Basse-Côte-Nord d’avoir accès à des aliments périssables en quantité suffisante.

«Il ne restait qu’un ananas dans un magasin à Chevery. On m’a parlé du programme Nutrition Nord, mais visiblement ça ne s’est pas rendu», a mentionné le député. Le programme, qui vise à donner accès aux résidents des régions nordiques du Canada à des aliments périssables frais et à bon prix, «ne bénéficie pas aux citoyens de la Basse-Côte-Nord», selon Jonathan Genest-Jourdain.

Le néo-démocrate explique que ce n’est pas seulement le prix des aliments qui pose problème, mais «la diversité et la quantité» de ceux-ci. «Un commerçant a dû congeler ses pains, mais qui veut s’offrir du pain dont la date de péremption est passée, même s’il est congelé?», s’est questionné le député. Cette situation problématique a d’ailleurs été l’objet de l’une de ses interventions à la Chambre des communes depuis le retour des députés à Ottawa, le 26 janvier.

Internet
Jonathan Genest-Jourdain s’est également entretenu de l’accès à Internet large bande avec le personnel du centre de santé de Blanc-Sablon. Selon le député, l’absence d’Internet à haute vitesse dans cette région complique les opérations de télémédecine au centre de santé. M. Genest-Jourdain a convoqué une rencontre avec le ministre Denis Lebel à ce sujet.

Le député de Manicouagan a visité les résidents de Rivière-Saint-Paul, Saint-Augustin et Pakuashipi, en plus de rencontrer les élèves de l’école secondaire Netagamiou de Chevery.

(Photo: archives)

Partager cet article