Marché du fer: Coupures et départs à la retraite chez IOC

Par Éditions Nordiques 12:00 AM - 29 janvier 2015
Temps de lecture :

La Compagnie minière IOC a procédé à la coupure d’une quarantaine de ses employés à Sept-Îles en plus de lancer un programme de retraite anticipée. Ces annonces sont liées à la baisse du prix du fer qui affecte grandement l’économie régionale en ce moment.

Après l’arrêt des activités de Cliffs Mine Wabush et de ses mines Scully et du lac Bloom, c’est au tour de la compagnie minière IOC d’annoncer des compressions dues au marché du fer. La porte-parole de l’entreprise, Claudine Gagnon, confirme la mise à pied pour une période indéterminée d’une quarantaine d’employés à Sept-Îles. Mme Gagnon a également confirmé qu’un «programme d’encouragement à la retraite» a été mis en place par la minière.

La porte-parole de l’entreprise explique que ces décisions ont été prises en raison «du prix du minerai de fer qui a chuté drastiquement» ces derniers mois. «Il faut qu’on s’adapte, il faut qu’on s’ajuste. On se doit de prendre des décisions rapidement pour demeurer compétitif, parce que le marché est compétitif», a mentionné Mme Gagnon. Aucune mise à pied n’est prévue pour l’instant aux installations de la compagnie à Labrador City. Des employés du Labrador sont cependant visés par le programme de retraite anticipée.

Eddie Wright, qui représente les employés du terminal de la rue Retty chez les Métallos, affirme avoir appris ce matin l’annonce de 26 mises à pied d’ici la fin février. L’annonce a été faite aux employés cet après-midi. Selon M. Wright, 14 employés qu’il représente recevront un incitatif à la retraite. «On nous a expliqué qu’il y a un surplus d’employés et qu’ils doivent baisser leur masse salariale», a affirmé Eddie Wright. Toujours selon lui, ces annonces sont aussi liées à la baisse de production des autres minières qui utilisent le chemin de fer QNS&L, comme New Millenium. Les autres pertes d’emploi viseraient surtout les conducteurs de train de QNS&L.

Pour ce qui est du programme de retraite anticipé, Claudine Gagnon affirme que les employés admissibles recevront une lettre cette semaine expliquant la procédure. La compagnie n’a cependant pas confirmé combien et quel type d’employé sont visés par ce programme.

(Photo Archives – Le Nord-Côtier)

Partager cet article