Sept-Îles vivra son 38e Tournoi Fer-O Optimiste dans une semaine!

Par Sylvain Turcotte 12:00 AM - 12 janvier 2015
Temps de lecture :

Les dodos sont comptés pour le comité organisateur du Tournoi Fer-O Optimiste de Sept-Îles. La 38e édition de ce rendez-vous de hockey mineur se mettra en branle dans une semaine. Du 21 au 25 janvier, 72 équipes, quatre de plus qu’en 2014, se disputeront la victoire, dans l’espoir d’être couronnée championne du rendez-vous de 2015.

Avant même les premières mises au jeu mercredi prochain, l’organisation a vécu une première. Elle a dû refuser des équipes dans l’optique de continuer à garantir trois parties minimum à chacune des formations. «On a avisé les associations de hockey mineur de la région au 17 novembre que c’était premier arrivé, premier servi», a fait savoir le v-p hockey, Normand Côté. «En décembre, ça se dessinait pour 80-85 équipes, mais on ne voulait pas revenir en arrière avec seulement deux matchs. Ça ne se fait plus au Québec», a-t-il expliqué.

La visite hockey viendra d’un peu partout sur la Côte-Nord, notamment de Fermont avec la présence de cinq formations. Les Basques de Sept-Îles dans le pee-wee et dans le bantam retrouveront des rivaux de leur circuit, celui du Saguenay-Lac-Saint-Jean. Certaines parties compteront aussi pour le calendrier régulier. Dans le midget A, une formation de Rimouski sera de la partie.

134 matchs figurent à l’horaire de la 38e édition. Si la plupart des rencontres se joueront dans les deux arénas de l’avenue Jolliet, quelques-unes seront disputées à l’aréna Mario-Vollant de Maliotenam. Trois matchs se dérouleront le mercredi à Baie-Comeau et deux à Havre-Saint-Pierre entre des clubs du même endroit.

La Classique et les Étoiles!
L’organisation se croise les doigts pour que Dame Nature soit clémente pour la Classique hivernale, deux parties novice qui se tiendront à l’extérieur, au Parc Holliday, le samedi 24, à 11h30 et 13h dans le novice. Après un succès pour la première en 2012, le comité a été contraint de revoir ses plans pour les deux éditions suivantes, en raison de la météo.

Un autre événement du Fer-O qui a connu le succès, la partie des étoiles, est aussi à l’horaire. Elle impliquera les meilleurs éléments des huit formations pee-wee B. Ils seront en action le samedi du tournoi, dès 15h45, à l’aréna Conrad-Parent. En plus des images de cette rencontre qui resteront gravées dans leur mémoire, les hockeyeurs garderont le chandail officiel du match.

$$$
$$Les spectateurs auront à débourser le même montant que l’an dernier pour franchir les portes. Le coût d’entrée journalier est de 7$ par adulte et de 3$ pour les étudiants (présentation de la carte). Le laissez-passer pour l’ensemble des cinq journées se vendra 20$. Pour le mercredi seulement, comme il n’y aura que quelques parties, les coûts pour cette soirée sont à la baisse, soit 4$ et 2$. «Contrairement à Normand, à l’entrée, on ne refuse personne», a blagué le v-p finances, Carl Boisvert.

M. COGECO à l’honneur!
L’organisation du 38e Tournoi Fer-O Optimiste a confié à Patrick Delobel la présidence d’honneur. Celui qui porte le chapeau de directeur de TVCOGECO Côte-Nord depuis 2009 a pris soin de spécifier que ce n’est pas pour ses talents de hockeyeur qu’il a été retenu, même si notre sport national lui a rapporté quelques sous durant ses études alors qu’il était marqueur-chronométreur. «C’est par mon intermédiaire qu’elle souligne l’apport de la télévision locale. On apporte notre contribution pour bien faire connaître le Tournoi Fer-O», a-t-il confié. Encore cette année TVCOGECO Sept-Îles présentera quelques rencontres en direct.

Quelques-uns des membres de l’organisation du 38e Tournoi Fer-O Optimiste de Sept-Îles qui se déroulera du 21 au 25 janvier prochain. À l’avant : Maryse Gagnon (v-p communications), Patrick Delobel (président d’honneur) et Mylène Barbeau (v-p protocole). À l’arrière : Daniel Mongeau (commanditaires et repas), Carl Boisvert (v-p finances), Pier Gilbert (président), Normand Côté (v-p hockey), Arlain Labrie (activités spéciales) et Éric Barriault (informatique et médias sociaux).

Partager cet article