Retombées du chantier Romaine: La FTQ-Construction partage l’inquiétude de la Minganie

Par Éditions Nordiques 12:00 AM - 07 janvier 2015
Temps de lecture :

La FTQ-Construction joint sa voix à celle de la Table de travail Minganie et souhaite rappeler les inquiétudes de ses membres, alors que la moyenne de travailleurs de la construction nord-côtiers était à son plus bas en trois ans.

Le syndicat remarque «que les efforts pour l’embauche de la main-d’œuvre locale sont inefficaces» même si plusieurs grands chantiers sont actifs dans la région. «Plusieurs chantiers sont ouverts sur la Côte-Nord, mais on remarque une diminution des travailleurs issus de la région. Du travail est fait pour sensibiliser les entreprises aux réalités régionales, mais l’effort n’est pas suffisant», a mentionné Arnold Guérin, président de la FTQ-Construction.

La plateforme de référencement, uniquement obligatoire pour les travailleurs, est pointée du doigt par la centrale syndicale et la Table de travail Minganie. Selon eux, le gouvernement «doit agir et voir à ce que les entreprises embauchent obligatoirement une certaine proportion de travailleurs nord-côtiers».

«Il y a un manque flagrant de sensibilité des entrepreneurs à la réalité des travailleurs en région. Visiblement, le travail de sensibilisation n’est pas suffisant. Nous poursuivrions nos représentations auprès du gouvernement du Québec afin de faire valoir les intérêts de nos membres dans ce dossier», a déclaré Yves Ouellet, directeur général de la FTQ-Construction.

Le méga chantier de La Romaine est maintenant à mi-chemin selon l’échéancier d’Hydro-Québec.

(Photo : Hydro-Québec)

Partager cet article