Chantier de La Romaine en 2014: Plus de travailleurs minganois, mais moins dans la construction

Par Éditions Nordiques 12:00 AM - 16 Décembre 2014
Temps de lecture :

La Table de travail Minganie se réjouit de la hausse du nombre de travailleurs minganois au chantier Romaine, mais s’inquiète de la proportion plus faible dans le secteur de la construction. La fin du placement syndical nuit aux travailleurs de la région, selon le préfet de la MRC Minganie, Luc Noël.

Malgré une «moyenne plutôt encourageante» de 283 travailleurs de la Minganie au chantier hydroélectrique de La Romaine en 2014, la Table de travail Minganie pour la maximisation du projet se dit «préoccupée» par la faible présence de travailleurs de la construction de la région.

Dans la dernière année, une moyenne de 101 travailleurs minganois régis par la Commission de la construction du Québec (CCQ) étaient actifs sur le chantier le plus important au Québec. Selon la Table, il s’agit de la plus faible performance dans les trois dernières années.

Toujours en 2014, 182 travailleurs de la région travaillaient au chantier dans des domaines autres que la construction, ce qui représente une hausse de 30 travailleurs par rapport à 2013. Le nombre total de travailleurs, toutes régions confondues, a cependant été plus faible en 2014 en comparaison à l’année d’avant.

Selon le préfet de la MRC Minganie, Luc Noël, «la fin du placement syndical nuit grandement aux travailleurs de chez nous. […] Le gouvernement doit agir pour protéger nos travailleurs». M. Noël trouve «illogique» que la plateforme de référence de la CCQ soit uniquement obligatoire pour les travailleurs.
Le préfet affirme également que certaines entreprises embauchent plus de travailleurs nord-côtiers, mais d’autres «se foutent éperdument de la Côte-Nord et de la Minganie».

Selon lui, seule une obligation réglementaire ou légale pourrait contraindre «ces entreprises délinquantes».

(Photo : Hydro-Québec)

Partager cet article