Politique d’austérité: La CSN inquiète des conséquences en Minganie

Par Éditions Nordiques 12:00 AM - 18 novembre 2014
Temps de lecture :

Les militants de la CSN de la Minganie ont manifesté devant le centre d’achats de Havre-Saint-Pierre pour dénoncer les politiques d’austérité du gouvernement libéral et ses conséquences sur les services de proximité.

La centrale syndicale a tenu une assemblée publique portant sur l’austérité devant une cinquantaine de personnes lundi, à la salle Pélagie-Cormier. Les militants ont par la suite manifesté mardi, comme ils l’avaient fait le 31 octobre à Baie-Comeau et le 7 novembre à Sept-Îles. Selon la radio communautaire CILE-FM, une quarantaine de personnes étaient sur place.

Le président du Conseil central Côte-Nord de la CSN, Guillaume Tremblay, craint les effets de l’austérité sur les services de proximité, comme le CHSLD et le risque de fermeture de dispensaire sur le territoire.

«Comme organisation syndicale, on critique les politiques du gouvernement, mais on emmène des solutions aussi», a affirmé M. Tremblay. Il propose entre autres de cesser les versements dans le Fonds des générations, un fonds «pour prévoir les coups durs plus tard», alors que certaines régions en auraient besoin maintenant.

Guillaume Tremblay propose aussi de réformer la fiscalité à l’instar du candidat à la direction du Parti québécois, Alexandre Cloutier, qui veut taxer les banques pour financer l’éducation.

(Photo : courtoisie – CSN)

Partager cet article