Manifestation contre l’austérité: Brassage de structure et perte de service, selon la CSN

Par Éditions Nordiques 12:00 AM - 07 novembre 2014
Temps de lecture :

Une cinquantaine de personnes ont manifesté vendredi, à Sept-Îles contre les politiques d’austérité du gouvernement. Selon eux, la façon de faire de Québec pour rétablir l’économie n’est pas la bonne.

«C’est la suite de notre plan d’action qu’on s’est donné comme organisations syndicales avec les groupes communautaires et de la société civile», a expliqué le président du conseil central de la CSN-Côte-Nord, Guillaume Tremblay.

Rappelons que la CSN, la FTQ, la Fédération de la santé et des services sociaux de la Côte-Nord (FSSS), Action Chômage et la Table des groupes populaires se sont unis dernièrement pour dénoncer les conséquences de l’austérité et lancer un plan d’action pour mobiliser la population.

Les manifestants ont distribué des dépliants aux passants afin «d’informer sur les risques qui s’en viennent pour la population : perte de service, perte d’expertise régionale et perte d’emploi», selon les mots de Guillaume Tremblay.

Ce dernier dénonce le «brassage de structure» du gouvernement. «Au fond, quand le brassage de carte au niveau des structures va être finalisé, ce qui va rester après, c’est moins d’argent pour donner des services à la population», a affirmé M. Tremblay.

Le président du conseil central CSN de la Côte-Nord s’inquiète pour les services de santé en Minganie et croit que certains dispensaires pourraient fermer. «Qu’on s’assise ensemble et qu’on prenne le temps de faire les choses. Actuellement, ils (les ministres) bulldozent tout ça, ils tassent tout le monde et prennent des décisions unilatérales.

«On tue note économie»
Réjean Porlier était présent à la manifestation de vendredi. Ce dernier voit d’un mauvais œil les diverses mesures d’austérité du gouvernement. «L’austérité, ça ne vous sort pas d’une crise. Ça fait juste nous rentrer dedans comme il faut. Tu coupes, tu coupes, mais tu coupes ton économie aussi», a affirmé le maire.

«Notre société, elle ne se portera pas mieux avec l’austérité. On n’a pas le choix de se tenir là-dedans parce que la preuve est faite que ce n’est pas bon», a mentionné M. Porlier en citant des études de la Banque mondiale et de l’OCDE (Organisation de coopération et de développement économique).

«Ce n’est pas un bon remède l’austérité pour les situations de crise économique. On tue une économie», a ajouté le maire. La députée de Duplessis, Lorraine Richard, a également manifesté.

Diverses organisations du milieu ont manifesté à Sept-Îles contre les mesures d’austérité du gouvernement. (Photo : Le Nord-Côtier)

Partager cet article