Industrie minière : L’innovation au cœur de la relance

Par Fanny Lévesque 12:00 AM - 16 septembre 2014
Temps de lecture :

Les grandes pointures de l’industrie minière s’étaient donné rendez-vous à Sept-Îles, où le sixième Colloque sur l’ingénierie de maintenance et l’exploitation minière, aussi appelé MeMO pour l’acronyme anglais (Maintenance Engineering/Mine Operators Conference), a battu son plein de jeudi à samedi. Malgré les temps durs, c’est avec optimisme que les acteurs du milieu entrevoient l’avenir minier au Québec. L’innovation y tiendra d’ailleurs un rôle clé, selon certains.

Avec un prix du fer qui se maintient depuis quelques mois sous la barre du 100 dollars la tonne, les minières de la Côte-Nord doivent faire preuve d’ingéniosité pour tirer leur épingle du jeu. «Le message est clair», a lancé le président et chef de la direction de la Corporation de gestion de la voie maritime du Saint-Laurent et ex-grand patron de la Compagnie minière IOC, Terence F. Bowles.

«Nous devons innover pour réduire nos coûts de production, mais aussi nos coûts de maintenance des équipements», a-t-il ajouté lors de la plénière d’ouverture réunissant des acteurs influents de l’industrie. M. Bowles soutient du même souffle que les minières devront d’ailleurs considérer d’autres sources d’énergie si elles veulent demeurer compétitives, comme le gaz naturel par exemple.

La Côte-Nord compte en revanche sur plusieurs atouts, comme sa localisation à proximité d’un port en eau profonde, d’un réseau d’hydroélectricité, la longévité de ses mines et la qualité de son minerai. «Je suis optimiste pour l’avenir», a affirmé M. Bowles. «Je pense que nous serons capables de jongler avec les défis de l’industrie», a-t-il assuré. Le marché pourra aussi bénéficier de l’appétit de la Chine encore plusieurs années, selon lui.

plénière

PHOTO: La plénière d’ouverture a regroupé le directeur général de l’excellence opérationnelle chez ArcelorMittal Mines, Pierre Lapointe, le vice-président principal de New Millennium Iron, Bish Chanda, le vice-président des opérations de Sept-Îles, Louis Cyrenne et la directrice des services de la main-d’œuvre, communications et relations externes de la Compagnie minière IOC, Nicole Piggott. Terence F. Bowles complète le panel de conférenciers. (Photo : Le Nord-Côtier)

Bilan satisfaisant
La section Québec Nord-Est de l’Institut canadien des mines, de la métallurgie et du pétrole (ICM) qui a accueilli ce «Carrefour des géants» trace un bilan satisfaisant du colloque, qui a réuni quelque 340 participants de partout au Canada. «Je pense que tout le monde a apprécié la qualité de l’information transmises et la possibilité intéressante de réseautage», a fait ressortir le président général du MeMO 2014, Luc Gagnon.

Un salon commercial regroupant une trentaine d’exposants et des visites industrielles étaient aussi de la programmation. En marge du colloque s’est également déroulé le M4S, un salon éducatif sur les mines, les minéraux, les métaux et les matériaux accessible à toute la population, du côté du Cégep de Sept-Îles.

Partager cet article