My Hidden Side : Les deux pieds ancrés dans le rock

Par Éditions Nordiques 12:00 AM - 05 août 2014
Temps de lecture :

En tournée cet été dans l’est du Québec, My Hidden Side (MHS) effectue présentement une escale sur la Côte-Nord. Composée de trois jeunes frères résidant à Québec, cette formation a créé une véritable onde de choc dans le milieu musical québécois au cours de la dernière année. Un effet de surprise qui ne s’est pas éteint depuis la sortie au printemps de leur premier album où le rock est définitivement à l’honneur.  

Animés par une passion commune de la musique, les membres de cette formation ont investi de nombreuses heures de travail dans l’écriture et la composition de chansons originales depuis 2010. «Les gens ne croient pas que c’est nous. Ils le réalisent en nous voyant en spectacle. La pratique a fait en sorte que nous en arrivions à un tel niveau. On habite dans la même maison. Il nous est donc facile de se réunir», indique l’aîné de la formation, Jérémy Cornellier, âgé de 15 ans.

Lors du travail de création menant à la naissance d’une chanson, les trois frères portent une attention particulière à la qualité des textes. «Dans nos chansons, on veut transmettre un message. Il est important que nos chansons veuillent dire quelque chose, que les gens puissent se les approprier à leur manière, enchaîne son guitariste, Alex Cornellier. On veut rejoindre le maximum de gens.».

Sans raconter une histoire précise, la formation essaie de lancer un message d’espoir sur divers enjeux de société qui touchent autant les enfants que les adultes de tous âges. «On aborde les sujets de manière plus générale. On évite d’être trop dans la description de faits. Pour nous, la voix est un instrument comme un autre. Elle se doit aussi de transmettre de l’émotion. Il faut donc avoir quelque chose à dire. Il faut que les mots aient du sens», lance Jérémy.

Considérée comme un modèle pour plusieurs jeunes, la formation invite les jeunes à persévérer et à travailler fort pour l’atteinte de leur but. «Au départ, nous avons surtout fait des reprises de chansons. Aujourd’hui, on se fait du fun. On présente nos propres chansons, confie le batteur Tommy. On ne le fait pas pour être connu. On le fait par plaisir. On ne prête pas vraiment attention aux gens qui font des critiques négatives. Lorsque c’est le cas, on essaie de toujours retourner cela à notre avantage.»

Après avoir fait fureur à La Feria de Port-Cartier, la formation MHS poursuit sa route sur la Côte-Nord pour y présenter un répertoire musical à saveur rock-pop. Des chansons originales abordant de manière énergique divers enjeux de société tels que la perte d’un être cher, la prévention du suicide et l’intimidation. (Photo : Le Nord-Côtier)

Partager cet article