Investissements de 100 millions $: La minière Lamêlée choisit Port-Cartier

Par Fanny Lévesque 12:00 AM - 18 juin 2014
Temps de lecture :

La minière Lamêlée choisit Port-Cartier pour expédier sa production de sa future mine, qui sera située à 50 kilomètres au sud de Fermont. Dans une entente de principe conclue entre les parties le 17 juin, la municipalité s’engage à donner accès à son quai et à des terrains industriels sur lesquels Lamêlée prévoit investir pas moins de 100 millions $ sur deux ans, dès 2016.

«Port-Cartier était le choix le plus naturel pour le cheminement de notre produit», a expliqué le président et chef de la direction de Lamêlée, Hubert Vallée. «On pense que ce sera aussi stratégiquement plus efficace parce que le quai est de grosseur appropriée pour notre type d’expédition, ils ont aussi des terrains industriels intéressants», a-t-il ajouté.

En plus d’utiliser son quai, Lamêlée chérit un important projet d’infrastructures pour Port-Cartier, qui se traduiront par l’aménagement d’une cour de manutention et d’une boucle de voie ferrée, non loin des installations portuaires, dès 2016. Ces terrains et le quai de Port-Cartier seront loués «à long terme», promet d’ailleurs la société dans l’entente de principe.

Clé de développement
L’accès à un quai en eau profonde a aussi pesé dans la décision de FerroAtlantica de jeter l’ancre à Port-Cartier en aménageant sa nouvelle usine de silicium de 382 millions $. Pour la mairesse, les Portcartois récoltent les fruits d’un investissement de 6,2 millions $, déboursé par la Ville pour acquérir le quai au début des années 90.

«Ça fait longtemps que nous sommes à la recherche de promoteurs et longtemps nous avons payé le quai», a soutenu Violaine Doyle. «Mais maintenant, on a une clé de développement importante pour l’avenir», s’est-elle réjouie. Le gouvernement libéral entend même faire du quai de Port-Cartier, un atout de sa Stratégie maritime du Saint-Laurent en injectant 37,5 millions $ dans sa réfection.

Venu annoncer le choix de FerroAtlantica à Port-Cartier le 16 juin, le premier ministre Philippe Couillard n’a pas fermé la porte à des investissements privés dans le projet, maintenant que FerroAtlantica s’installera à Port-Cartier. Pour l’heure, Produits forestiers Arbec utilise le quai municipal.

Lamêlée pourrait débuter sa production, qui atteindra de 5 à 8 millions de tonnes de concentré de minerai de fer annuellement, dès 2018. Le projet minier de la société nouvellement créée est évalué à près d’un milliard de dollars. Lamêlée compte parmi ses hauts dirigeants plusieurs anciens membres de Consolidated Thompson, qui a démarré la mine du lac Bloom, avant de la vendre à Cliffs Natural Resources en 2010.

Avec les choix de FerroAtlantica et de la minière Lamêlée, le quai municipal de Port-Cartier se positionne comme un atout majeur pour attirer les investisseurs la région. (Photo : courtoisie)

Partager cet article