Énergie : Le GreenCube à la rescousse des milieux isolés

Par Fanny Lévesque 12:00 AM - 10 juin 2014
Temps de lecture :

Le GreenCube pourrait bien révolutionner la façon de s’approvisionner en énergie dans les milieux isolés des quatre coins de la planète. Ce petit conteneur en aluminium, pensé à Rimouski et conçu à Sept-Îles, propose une alternative écologique à la traditionnelle génératrice diesel, grâce à ces éoliennes et ces panneaux solaires qui peuvent produire jusqu’à 4 kilowatts.

Sous ses allures simples, le GreenCube a été fabriqué pour s’implanter rapidement et facilement n’importe où, aussi bien dans une communauté autochtone du Nord-du-Québec que dans un poste de pompage en Afrique. La polyvalence de la technologie, tout récemment brevetée, laisse miroiter des possibilités sans fin pour l’entreprise rimouskoise Audace Technologies, qui cible les marchés internationaux.

Le GreenCube

Le GreenCube

Les premiers GreenCube en production prendront d’ailleurs le chemin du Sénégal, l’Asie et du Grand Nord. «Des usines seront ouvertes à Dakar et même en Chine», a mentionné son vice-président, Jean-Louis Chaumel, aussi chercheur à l’Université du Québec à Rimouski. Mais c’est au Québec, plus précisément à Sept-Îles, que les premiers GreenCube ont été mis au point avec l’apport de l’Institut technologique de maintenance industrielle (ITMI) rattaché au Cégep de Sept-Îles.

«C’est l’illustration concrète de ce à quoi servent les projets de recherche», a lancé le directeur général du collège, Donald Bherer, lors de la présentation officielle de l’engin, le 4 juin. L’initiative de l’entreprise n’a pas tardé d’ailleurs à séduire le cégep, qui mène de front plusieurs projets en lien avec le développement nordique et les énergies renouvelables.

Expertise septilienne
La structure en aluminium du GreenCube sera fabriquée avec le métal gris produit chez Aluminerie Alouette et c’est l’entreprise Altech 7Iles qui façonnera le boitier, en plus de participer à la conception d’autres composantes. «Je suis fier que des entreprises spécialisées en aluminium, comme Altech, soient associées à la fabrication des GreenCube», a fait valoir le président de HPC Hydraulique, propriétaire d’Altech 7Iles, Daniel Desbiens.

«Au terme de longs essais réalisés, nous avons été reconnus comme les plus innovateurs et compétitifs pour fabriquer la composante clé qu’est le conteneur. C’est une ouverture décisive vers l’international pour nous», a-t-il ajouté. Les GreenCube ne seront pas tous assemblés à Sept-Îles, mais les pièces septiliennes voyageront partout à travers le monde, assure même M. Chaumel. Une dizaine de GreenCube sont pour l’heure en commande.

Photo: Le vice-président de Audace Technologies, Jean-Louis Chaumel et le directeur général du Cégep de Sept-Îles, Donald Bherer, devant l’un des premiers GreenCube conçus à Sept-Îles.

(Photos : Le Nord-Côtier)

Partager cet article