Ville de Sept-Îles : Les syndiqués rejettent la dernière offre à l’unanimité

Par Fanny Lévesque 12:00 AM - 09 juin 2014
Temps de lecture :

Gordon St-Gelais, René Richard et Jean-Claude Pinet.

Les cols bleus et blancs de la Ville de Sept-Îles ont refusé à l’unanimité vendredi, l’offre «globale et finale» de l’employeur pour le renouvellement de la convention collective. Les parties participaient à un processus de conciliation pour «trouver un terrain d’entente» étant donné que les pourparlers ont mené à l’échec.

«L’employeur n’était pas au rendez-vous devant le conciliateur», ont fait valoir les présidents des cols blancs et bleus, Nathalie Roussel et Pascal Langlois. «Il est demeuré campé sur ses positions (…) La Ville doit comprendre que les membres trouvent les offres insuffisantes, que les deux syndicats sont solidaires et appuient à l’unanimité leur comité de négociations.»

La pérennité du régime de retraite et le pourcentage d’augmentation salariale sont deux points chers aux syndicats, qui ont donné le mandat de les négocier en commun. «Je crois fermement qu’il y a encore une possibilité de trouver une entente à la table des négociations», affirmé la conseillère syndicale au dossier, Charlaine Sirois. «Nous sommes prêts à nous rasseoir et reprendre les discussions. La question demeure cependant : est-ce que l’employeur lui est prêt?»

Le Syndicat de la fonction publique représente les employés syndiqués de la Ville de Sept-Îles.

(Photo : archives)

Partager cet article