Complexe aquatique: Les travaux vont bon train à Sept-Îles

Par 12:00 AM - 09 juin 2014
Temps de lecture :

Le chantier du complexe aquatique de Sept-Îles bat son plein, près du centre socio-récréatif de la rue Jolliet. Lancés il y a environ un mois, les travaux se déroulent selon les échéanciers visés, alors que les fondations sont sur le point d’être complétées.

Les fondations du complexe de 17 millions $ seront pratiquement terminées d’ici la fin de la semaine. «Il en restera à peine 5% à faire», a mentionné le directeur des travaux publics à la Ville de Sept-Îles, Michel Tardif. Une dizaine de travailleurs s’activent sur le chantier qui en comptera une quarantaine, au plus fort des travaux, cet automne.

«On va voir ça lorsque les murs vont commencer à se fermer. Ce sont les électriciens qui vont embarquer, les gens de la ventilation, de la plomberie. Ils vont tous travailler de concert, mais ce ne sera pas avant quelques mois», a ajouté M. Tardif. C’est l’entreprise Pormerleau qui est en charge des travaux.

Vestiges découverts
Aucune problématique importante n’est survenue à ce jour sur le chantier. Des débris ont cependant été découverts au moment de l’excavation. Il a fallu une quinzaine de voyages de dix roues non planifiés pour les retirer. «C’étaient des débris de matériaux secs, comme de l’acier structural et des morceaux de ciment. Possiblement les vestiges d’un ancien bâtiment», a expliqué M. Tardif.

Comme les normes environnementales étaient différentes à l’époque, il est possible qu’un ancien bâtiment ait été démoli puis enfoui dans le sol par la suite. La situation n’a pas entrainé d’inconvénients majeurs. «Ça nous a un petit peu inquiétés au départ, mais tout c’est bien déroulé, puis nous avons repris le contrôle, dès le lendemain», a-t-il précisé.

Défi à venir
C’est tout le système mécanique de la piscine de 25 mètres qui représentera le plus grand défi du chantier. «Ce sera intéressant, parce qu’on ne voit pas ça souvent», a dit Michel Tardif. L’installation du système de filtration du bassin sera capitale. «Il faudra s’assurer de réussir notre coup pour éviter les problèmes futurs», a-t-il affirmé.

Le complexe aquatique devrait être complété en juin 2015. Le dernier chantier d’envergure similaire à Sept-Îles remonte à plus d’une dizaine d’années, lors de la construction de la bibliothèque Louis-Ange-Santerre.

(Photo : Le Nord-Côtier)

Partager cet article