Vols qualifiés: Des données «préoccupantes»

Par 12:00 AM - 28 mai 2014
Temps de lecture :

Bien que le nombre de vols qualifiés ait connu une augmentation préoccupante dans les dernières années et que déjà, trois sont survenus à Sept-Îles depuis le début de 2014, la Sûreté du Québec a bon espoir qu’elle réussira à renverser la tendance.

Depuis novembre, la SQ a mené 14 perquisitions et procédé à l’arrestation d’une trentaine d’individus, en lien avec le trafic de stupéfiants dans la MRC de Sept-Rivières. Pour les autorités, il y a un lien direct entre le milieu de la drogue et le vol. «On fait énormément d’interventions à Sept-Îles au niveau des drogues, les gens dénoncent de plus en plus, et ça l’a un effet positif sur tout le reste de la criminalité, sans aucun doute», a expliqué Nathalie Girard, porte-parole de la Sûreté du Québec.

«Pour les policiers, c’est relié le monde des stupéfiants et des vols. Pourquoi on fait un vol qualifié ? Pour avoir rapidement de l’argent liquide», a-t-elle poursuivi. Autre constat, les jeunes de moins de 20 ans semblent particulièrement impliqués dans les événements de vols qualifiés.

Crimes résolus
Sur la trentaine de vols survenus depuis 2012, uniquement cinq n’ont pas été résolus. Ce que les témoins ont réussi à retenir et le travail du premier intervenant sont des éléments cruciaux qui détermineront, bien souvent, si le cas finira par être résolu ou non. La connaissance du milieu par les autorités pèse aussi dans la balance. Mais, en fin de compte, c’est la prévention qui reste la clé pour contribuer à réduire ce type de crime sur le territoire.

La Sûreté du Québec précise, par ailleurs, qu’elle est toujours disponible pour offrir de la formation sur la question aux employeurs et aux travailleurs.

Partager cet article