Croisières: Le Maasdam donne le départ à une saison record

Par Fanny Lévesque 12:00 AM - 13 mai 2014
Temps de lecture :

Le Maasdam a mouillé dans la baie mardi matin donnant ainsi le coup d’envoi à la saison 2014 des croisières internationales, la meilleure de l’histoire de Sept-Îles avec l’accueil de dix navires. La visite de l’habitué géant marquera également le cinquième anniversaire de l’escale septilienne, qui comptera parmi les passagers du Maasdam, son 25 000e visiteur.

Avec à son bord 1250 passagers et quelque 600 membres d’équipage, le Maasdam a accosté au Quai des croisières pour repartir vers le Saguenay en fin de journée. Les croisiéristes sont descendus dans les rues de Sept-Îles, en plus de participer à différentes excursions. Selon les dernières études, Destination Sept-Îles Nakauinanu (DSIN) estime qu’un visiteur dépense en moyenne 40 dollars à sa sortie du bateau.

Les croisiéristes dépensent en moyenne 40$ par escale.

Les croisiéristes dépensent en moyenne 40$ par escale.

Par ailleurs, DSIN travaille actuellement de concert avec les commerçants de Sept-Îles pour qu’ils adaptent leur offre à la clientèle de croisiéristes. «Si on regarde du côté du Saguenay, on parlait avant de dépenses entre 32 et 34 dollars par personne», indique M. Sévigny. «Ce chiffre est en constante augmentation. On peut faire la même chose ici», ajoute-t-il.

Une industrie bien vivante
En 2014, Sept-Îles accueillera dix navires, un record. «Ça démontre bien la croissance, Sept-Îles est devenue un port prisé, c’est une industrie bien vivante», soutient le chef d’escale. «Il y a plusieurs autres impacts économiques, comme l’approvisionnement du bateau ou les subventions reçues par exemple, notamment, pour la construction du quai (des croisières)», précise-t-il.

La culture innue est mise de l'avant auprès des croisiéristes.

La culture innue est mise de l’avant auprès des croisiéristes.

Le Port de Sept-Îles, la Ville de Sept-Îles et le conseil Innu Takuaikan Uashat mak Mani-Utenam, partenaires de Destination Sept-Îles Nakauinanu, planchent de plus sur la concrétisation de nouveaux projets pour bonifier l’offre de l’escale. L’organisme a mandaté une firme de consultants pour définir de nouvelles excursions. «Des fois, quand on a le nez collé sur l’arbre, on ne voit pas la forêt», illustre M. Sévigny.

«Nous voulons voir avec eux, qu’est-ce qu’on pourrait faire de plus, créer d’autres attractions», dit-il. Pour l’heure, les croisiéristes peuvent vivre l’expérience innue en visitant le Vieux-Poste et le Shaputuan, où en se rendant à la rivière Moisie où un campement innu est reproduit. «Il y a des tentes dans lesquelles la gastronomie, l’artisanat et la culture innus sont à l’honneur.»

Nouvelles installations
DSIN prévoit également délaisser la tente extérieure pour accueillir les croisiéristes à la sortie du bateau pour avoir des installations permanentes. Le Port prévoit construire un nouveau bâtiment qui abriterait ses bureaux administratifs, d’ici 2015. «On parle que 30% de la superficie serait dédié aux croisières, ça deviendrait l’aire d’accueil des visiteurs», raconte M. Sévigny.

C’est d’ailleurs à cet endroit que sera exposé le fameux «Hermel» avec lequel Mylène Paquette a traversé l’Atlantique à la rame. DSIN mise également sur l’avancement du nouveau plan d’urbanisme de la Ville de Sept-Îles pour embellir le bas de la ville, endroit souvent visité par les croisiéristes.

Autres visites
Le Maasdam reviendra à Sept-Îles le 21 octobre, en même temps qu’un nouveau venu, le Pearl Mist qui accostera au quai de Pointe-aux-Basque. Le Astor reviendra cet été pour une deuxième fois, le 20 juillet, tandis que les autres escales seront entre le 29 septembre et le 28 octobre. Le Pearl Mist sera là le 29 septembre, suivi le lendemain par le Silver Whisper et le Crystal Serenity le 1er octobre. Celui-ci reviendra à deux autres reprises, les 8 et 28 octobre tandis que le Silver Whisper reviendra le 12 octobre.

Cinq bateaux ont déjà confirmé leur présence à Sept-Îles en 2015.

(Photos: Le Nord-Côtier)

Partager cet article