Le Port acquiert le bateau de Mylène Paquette

Par Fanny Lévesque 12:00 AM - 10 avril 2014
Temps de lecture :

À la surprise générale, le Port de Sept-Îles a annoncé mercredi qu’il se portait acquéreur de la désormais célèbre embarcation de la rameuse océanique, Mylène Paquette, qui a réussi la traversée de l’Atlantique Nord en solitaire en 2013. Le bateau appelé le Hermel deviendra la pièce maîtresse d’une exposition permanente sur l’épopée de l’audacieuse navigatrice.

Le Port de Sept-Îles prévoit faire du Hermel la fierté des Septiliens en le plaçant au cœur d’une exposition, qui sera abritée dans un futur bâtiment, dont la construction pourrait s’amorcer en 2015. «Ces installations serviront entre autres d’aire d’accueil pour les croisiéristes», a expliqué le président-directeur général du Port de Sept-Îles, Pierre D. Gagnon. «Le projet des croisières est à maturité, il est temps de quitter le chapiteau d’accueil qui était installé près du quai et bonifier les infrastructures permanentes.»

2014 marquera d’ailleurs l’accueil d’un nombre record de dix navires de croisières à Sept-Îles. «Cette place de choix offrira au bateau une visibilité internationale», a ajouté M. Gagnon. «Mais, le Hermel deviendra aussi un attrait touristique régionale, en plus de proposer une valeur éducative, ce qui s’inscrit tout à fait dans notre mission. C’est littéralement un joyau pour nous.», s’est exclamé le PDG.

hermel

La principale intéressée se réjouit
Mylène Paquette a aussi exprimé son enthousiasme envers la destination qu’empruntera son bateau, sur lequel elle aura vécu des moments forts pendant son périple de 129 jours en mer. «C’est sûr que Sept-Îles n’est pas à côté de ma porte, mais je me ferai un devoir et un énorme plaisir de m’y rendre chaque année pour aller revoir mon bateau, et rencontrer les gens», a-t-elle promis.

Mme Paquette explique que le choix de la terre d’accueil de son «bébé» s’est fait en respectant une série de critères, dont la conservation du bateau, sa mise en valeur et le montant offert pour l’acquisition. Le site historique de Pointe-au-Père à Rimouski et la municipalité de L’Islet avaient aussi manifesté leur intérêt pour acquérir le Hermel, baptisé en l’honneur du mentor de Mme Paquette, Hermel Lavoie de Rimouski.

D’ici la construction des nouvelles installations, l’embarcation sera «précieusement entreposée dans un endroit sécuritaire», assure le Port. Le 12 novembre 2013, Mylène Paquette est devenue la première Nord-Américaine à réussir la traversée de l’Atlantique Nord à la rame, en solitaire. Partie d’Halifax le 6 juillet, la rameuse a parcouru les 2 700 miles nautiques jusqu’à Lorient en France. Les images de son arrivée en Europe ont fait le tour du monde.

(Photos: courtoisie)

Partager cet article