Mine Arnaud: Des «pour» du canton Arnaud se mobilisent

Par 12:00 AM - 09 avril 2014
Temps de lecture :

Des résidents du canton Arnaud se mobilisent pour informer la population du secteur sur les aspects positifs du projet d’exploitation d’une mine d’apatite dans leur cour. Le comité de citoyens et loisirs du canton Arnaud reproche aux autres groupes citoyens de véhiculer de l’information erronée.

Un comité de citoyens du canton Arnaud pour le projet de la mine d’apatite voit le jour. Ce nouveau regroupement reproche aux comités citoyens opposants au projet Mine Arnaud de se proclamer porte-parole des résidents, sans avoir demandé l’avis de tous.

Il déplore que ces derniers diffusent, un message qui, à leurs yeux, est erroné et confus. «Il y a beaucoup de citoyens du canton Arnaud qui sont pour», a assuré Jean-Marc Cassista, résident du canton et président du nouveau comité. «Depuis un an et demi, on entend juste du non, toujours du négatif», a-t-il poursuivi.

Pas de pression
Le comité souligne qu’il est faux de prétendre que le promoteur met de la pression sur les résidents avec la procédure d’entente. «Va falloir négocier, on se prépare pour ça, on prépare les citoyens pour ça. Ceux qui voudront vendre pourront vendre, ceux qui veulent rester pourront rester. Ça va être libre. Moi, Mine Arnaud ne m’impose rien, je suis chez nous ici», a clamé M. Cassista, lors de la présentation du comité.

Le nouveau comité est enregistré au registre des entreprises du Québec, comme étant un organisme sans but lucratif. Il avance d’ailleurs que les autres groupes ne sont pas réglementaires.

Informer les résidents
Une rencontre entre le nouveau comité et le promoteur se tiendra dans les prochains jours. Il entend aussi tenir des séances d’informations pour les citoyens. «Le monsieur ou la madame qui a une propriété, qui manque de renseignements, ou qui ne sait pas comment s’y prendre, s’il veut, on est capable de l’aider là-dedans », a indiqué Jean-Marc Cassista.

Le comité souhaite faire voir les deux côtés de la médaille aux «indécis». «On va les informer sur les deux sens et ils feront leur choix, pas juste du négatif, du positif aussi», a-t-il mentionné. Le groupe dit soutenir le projet d’apatite pour l’économie septilienne, la rétention des jeunes et l’emploi. «Avec ce qui se passe, les fermetures que nous avons, ce sera très bon pour la ville. Le monde va rester en ville et dépenser en ville», a affirmé le président du comité.

Le président du comité Jean-Marc Cassista (Photo : Le Nord-Côtier)

Partager cet article