Mine d’apatite: Rassemblement pour plus de transparence du ministère

Par Fanny Lévesque 12:00 AM - 28 mars 2014
Temps de lecture :

Une trentaine de citoyens ont répondu à l’invitation des trois regroupements en défaveur du projet d’exploitation d’une mine d’apatite à ciel ouvert à Sept-Îles en se rassemblant devant les bureaux du ministère du Développement durable, de l’Environnement, de la Faune et des Parcs (MDDEFP) vendredi midi.

Les manifestants dénoncent que les fonctionnaires de l’État et le promoteur Mine Arnaud poursuivent leurs échanges «derrière des portes closes» depuis que le Bureau d’audiences publiques sur l’environnement a conclu que le projet minier n’était «pas acceptable dans sa forme actuelle» en février.

Le Regroupement pour la Sauvegarde de la grande Baie de Sept-Îles, le Comité de défense de l’air et l’eau et le Comité de citoyens du canton Arnaud revendiquent plus de transparence de la part du MDDEFP. Les groupes demandent aussi à rencontrer le Ministère pour s’assurer qu’il fasse appliquer «les critères et les normes de la Loi sur la qualité de l’environnement» au promoteur.

Les groupes citoyens affirment qu’ils n’obtiennent plus de réponses à leurs questions, ni du ministère, ni de Mine Arnaud, depuis la fin des travaux du BAPE, à l’automne dernier.

(Photo: Le Nord-Côtier)

Partager cet article