Investissements de 75 000$ : Le Graffiti aura sa scène «ArcelorMittal»

Par Fanny Lévesque 12:00 AM - 19 mars 2014
Temps de lecture :

ArcelorMittal allonge 75 000 $ pour donner son nom à la scène du Café-théâtre Graffiti. Principal employeur de la municipalité, la minière cherchait une façon originale de supporter le lieu de diffusion, acteur incontournable du milieu culturel de Port-Cartier. Le nouveau partenariat a été rendu public ce midi.

Avec cette aide, ArcelorMittal devient un partenaire «significatif» du Café-théâtre Graffiti, qui offre un espace de diffusion unique en son genre aux artistes régionaux et professionnels. «Je remercie la minière de s’associer à ce fleuron culturel de la Ville», a lancé la mairesse de Port-Cartier, Violaine Doyle. «Je suis convaincu que cela contribuera au rayonnement de la Côte-Nord», a renchéri le directeur général de l’établissement, Yves Desrosiers.

C’est d’ailleurs une annonce qui tombe à point puisque la corporation du Café-théâtre souligne cette année, ses 30 ans d’existence. «Ainsi, nous pourrons poursuivre, avec notre équipe chevronnée, le mandat qui nous est confié en offrant toujours une belle diversité de spectacles à la population», a ajouté M. Desrosiers. D’une durée de trois ans, l’entente est renouvelable, assure la minière.

Autres annonces
Le géant minier, qui embauche quelque 1200 travailleurs à Port-Cartier, a profité de l’occasion pour laisser entendre que d’autres annonces similaires sont à prévoir à court terme dans la région, notamment celles liées à la construction d’un nouveau centre de la petite enfance et au développement des athlètes portcartois. ArcelorMittal annoncera aussi sous peu le retour, pour une troisième année, d’un fonds dédié aux projets à caractère social et environnemental des régions de Port-Cartier et Fermont.

«On donne une aide à des projets de plus petites envergures, qui manquent souvent seulement d’un bon coup de pouce pour se réaliser», a fait valoir le directeur des communications et des affaires publiques, Éric Tétrault. «Ce sont des projets bénéfiques et structurants pour les communautés.» Le fonds ArcelorMittal s’accompagne d’une enveloppe budgétaire de 150 000 dollars.

Le directeur des communications et des affaires publiques, Éric Tétrault en compagnie du directeur général du Café-théâtre Graffiti, Yves Desrosiers. (Photo : Le Nord-Côtier)

Partager cet article