Territoire magnétique: Le Nord vu par sept artistes en arts visuels

Par Éditions Nordiques 12:00 AM - 04 février 2014
Temps de lecture :

Initié par Panache art actuel, sept artistes en arts visuels et une commissaire ont pris part, en août dernier, à une résidence d’artiste à l’Atelier de la 8e Île. Un important travail de réflexion et de création autour du territoire nord-côtier qui a mené à la réalisation des œuvres figurant dans l’exposition Territoire magnétique présentée jusqu’au 6 avril au Musée régional de la Côte-Nord.

Appuyée par l’historienne de l’art et la commissaire, Micheline Huard, sept artistes en art visuel soient Christine Dufour, Chantal Harvey, Ito Laïla Le François, Michelle Lefort, Johanne Roussy, Kathleen Walsh-Moleski ainsi que la commissaire-artiste invitée Françoise Belu se sont réunie à l’Atelier de la 8e Île pour entamer un travail de création et de réflexion autour du Nord et de son magnétisme. Par leur travail de création, elles ont cherché à détruire un mythe voulant que ce large territoire ne soit qu’un simple outil de développement économique.

«Chacun des artistes s’est approprié le thème du territoire, en jouant avec la notion de magnétisme. Chacun d’entre eux s’est montré sensible à des éléments différents», a précisé Françoise Bélu qui s’est intéressée aux traces laissées par la présence de squatteurs à la pointe de Moisie, en présentant plusieurs photos prises à cet endroit qui a été laissé dans un piteux état suite à leurs expulsions. De plus, elle présente également un journal de bord résumant cette semaine de création et de réflexion. Un exemplaire a été imprimé pour chacun des artistes et pourra se glisser dans leur porte-folio.

Par le fait qu’elle réside à Montréal, la photographe jette plutôt un regard de l’extérieur sur la région qui la fascine au plus haut point. «Ma vision du Nord n’est pas monolithique, confie-t-elle. Les paysages y sont fabuleux et me fascinent. Les gens y sont authentiques. C’est là une valeur qui me rejoint beaucoup, car j’ai de la difficulté à mentir à un artiste lorsqu’il me demande mon opinion sur son œuvre.»

Christine Dufour
En plus d’être l’une des artistes ayant participé à cette résidence d’artiste, Christine Dufour a aussi occupé le rôle de co-commissaire pour l’exposition Territoire magnétique. «Le chapeau de commissaire m’est un peu tombé dessus par défaut, en raison du départ de Micheline Huard de la région, souligne-t-elle. Je me suis associé avec Françoise et l’on a coordonné tous les aspects reliés à la présentation de cette exposition. On a, entre autres, écrit le court texte accompagnant chacune des œuvres qui décrit la vision de l’artiste.»

Il est à noter que le travail de disposition des œuvres avait été entamé, bien avant que les deux commissaires aient pu les voir. «J’avais une bonne idée des œuvres et de leur caractéristique physique. Lorsqu’on en est venu à installer les œuvres dans les deux salles d’exposition, on a tenté de faire des liens entre certains artistes qui avaient une vision du territoire présentant certaines similarités», a lancé la co-commissaire qui présente une œuvre comportant 48 pots massons remplis de différents types de sable. Leur pigmentation faisant en sorte de former d’impressionnantes images.

Présentée jusqu’au 6 avril au Musée régional de la Côte-Nord, l’exposition Territoire magnétique est le fruit d’un travail de création effectué par sept artistes en art visuel. Sur cette photo, on retrouve six d’entre eux soient Chantal Harvey, Johanne Roussy, Michelle Lefort, Ito Laïla Le François et Françoise Bélu. Absente sur la photo : Kathleen Walsh-Moleski. (Photo : Le Nord-Côtier)

Partager cet article