Le complexe funéraire AGM ouvre ses portes

Par 12:00 AM - 13 janvier 2014
Temps de lecture :

Plusieurs millions de dollars en investissement voient le jour sur le boulevard Laure. Le nouveau complexe funéraire AGM a ouvert ses portes dimanche dernier, alors que quelques mètres plus loin, la construction d’un nouvel édifice à bureaux est sur le point d’être complétée.

Dimanche, la nouvelle maison funéraire AGM a ouvert officiellement ses portes. Le nouveau bâtiment de 10 500 pieds carrés a fait tourner bien des têtes, depuis le début de sa construction. Réalisé par des architectes montréalais, à la demande de son propriétaire, il mélange à la fois les styles résidentiel, commercial et religieux. «Je ne voulais pas de structure d’acier, que du bois pour la chaleur et le cachet qu’il peut donner», a spécifié Gérard Mallet, propriétaire du complexe funéraire AGM.

Anciennement sur la rue Smith, le complexe comprend maintenant tous les services sous un même toit. «C’était un rêve que je caressais depuis plusieurs années de bâtir un vrai complexe funéraire avec tous les services à l’intérieur. Les gens rentrent et quand ils ressortent, ils ont eu tout ce dont ils avaient besoin», expliqué M. Mallet, qui cumule près d’une trentaine d’années d’expérience dans le milieu.

Le projet estimé à 4 millions de dollars comprend une salle d’exposition, une salle à banquet, une garderie, une flotte de onze voitures de service, un laboratoire de thanatologie et une chapelle qui peut être utilisée par toutes les religions, a assuré le propriétaire. Le complexe emploie actuellement une douzaine de personnes, un nombre qui pourrait être appelé à augmenter, selon la demande.

Revitalisation du secteur
Ce sont les mêmes architectes montréalais qui ont eu le mandat de dessiner l’édifice à bureaux de 8 500 pieds carrés qui abritera la Banque Nationale, à quelques mètres du complexe funéraire. Encore une fois, on parle d’un investissement de plusieurs millions de dollars que M. Mallet n’a pas souhaité préciser. Les nouvelles constructions viennent revitaliser le secteur et pourraient ne pas être les dernières, selon l’homme d’affaires.

«Je pense que dans un avenir rapproché, il y a d’autres hommes d’affaires qui vont apporter un peu de renouveau à leur bâtiment. Plusieurs m’en parlent et me disent qu’ils aiment le style que j’ai donné à mes bâtisses. Ça fait moderne, ça fait ville comme on dit», a-t-il laissé entendre.

Par ailleurs, l’ancien bâtiment du salon funéraire sur la rue Smith sera aussi rénové, puis converti en édifice à bureaux. Avec tous ces projets, on se demande quelle sera la suite pour l’homme d’affaires aguerri ? «Ça va être ma retraite», a-t-il lancé tout sourire.

Le Salon funéraire AGM a ouvert ses portes au public, dimanche dernier. Pour l’occasion, le public était invité à venir visiter les lieux. Sur la photo, le propriétaire Gérard Mallet. (Photo : Le Nord-Côtier)

Partager cet article