Havre-Saint-Pierre invite la population à se prononcer

Par Éditions Nordiques 12:00 AM - 04 Décembre 2013
Temps de lecture :

La municipalité de Havre-Saint-Pierre travaille actuellement à la réalisation d’une Politique familiale et d’une politique Municipalité amie des aînés. Un questionnaire circule actuellement au sein de la population pour mesurer le niveau de connaissances des citoyens en lien avec les services municipaux en place et pour recueillir leurs opinions sur les enjeux, besoins et priorités à considérer lors de l’élaboration de telles politiques.

Par Charlotte Cormier

Le questionnaire acheminé touche tant l’administration publique et les communications municipales que l’aménagement du territoire, l’habitation, l’environnement, les loisirs, la culture, le patrimoine, la sécurité de citoyens, la qualité du milieu de vie et les transports. De plus, il permet aux citoyens de présenter leurs propres suggestions quant aux projets susceptibles de dynamiser le milieu et de le rendre plus attrayant pour les familles et les aînés.

Une fois remplis, ces questionnaires doivent être déposés ou acheminés d’ici le 9 décembre 2013, au bureau municipal, ou auprès de la FADOQ, du Centre d’Action Bénévole ou à la Maison de la Culture Roland-Jomphe.

En ce qui a trait à ces politiques, le maire de Havre-Saint-Pierre, Berchmans Boudreau, déclarait : «Une ébauche de politique familiale avait été élaborée, il y a quelques années. La municipalité vise à enrichir celle-ci par l’ajout d’un plan d’action découlant des priorités exprimées par les citoyens». Par cette démarche, les acteurs concernés cherchent à mobiliser les citoyens à fournir un cadre de référence à l’administration municipale afin qu’elle développe un «réflexe familles et aînés» dans sa prise de décision.

Les deux comités de travail responsables de l’élaboration des politiques précitées sont composés du maire lui-même, Berchmans Boudreau, des élus Marie-Ève Thériault et Jimmy Flowers et de quelques fonctionnaires municipaux.

Pour la Politique familiale, pour identifier les intérêts de la collectivité, s’ajoute des représentants du Centre de la petite enfance, de Place aux jeunes, du Carrefour jeunesse-emploi, de Minganie en forme, de la FADOQ, du Centre de santé de la Minganie, du CLD et de la MRC de Minganie.

Par contre pour la politique Municipalité amie des aînés, ce sont des représentants de la Corporation des ainés, de la FADOQ et des citoyens, du Centre d’action bénévole et du Centre de santé de la Minganie qui font valoir les intérêts de leurs membres ou de leurs organisations auprès des représentants municipaux. «Les comités de travail ont pour objectif de finaliser ces dossiers d’ici la fin de 2014», a conclu Berchmans Boudreau.

(Photo: archives)

Partager cet article