Recomptage judiciaire : Berchmans Boudreau gagne une voix de plus

Par Fanny Lévesque 12:00 AM - 11 novembre 2013
Temps de lecture :

Le recomptage judiciaire de l’élection au poste de maire de Havre-Saint-Pierre a scellé la victoire du maire sortant, Berchmans Boudreau, par trois voix plutôt que deux, sur son seul rival, Théoharris Ganas. Le dépouillement s’est déroulé pendant presque deux jours, au palais de justice de Sept-Îles, après que la Cour du Québec eut accepté la requête de M. Ganas.

Berchmans Boudreau, qui devançait Théoharris Ganas que par deux voix, l’emporte finalement avec une mince avance de trois votes. «Je suis soulagé, heureux», a exprimé le maire de Havre-Saint-Pierre, au sortir de la salle de cour lundi. «Je suis content que ce soit finalisé pour moi, mais aussi pour toute la population. Maintenant, on se met au travail», a-t-il ajouté.

Celui qui avait demandé le recomptage s’est aussi dit satisfait du processus judiciaire. «Tout le monde était de bonne foi, a fait valoir Théoharris Ganas. On se devait de le faire, pour le bien de la population et par respect aux deux parties, qui ont travaillé extrêmement fort pendant la campagne.» Selon lui, il n’y a plus d’ambiguïté et c’est tant mieux. «Ça été une bonne expérience pour moi», philosophe le jeune restaurateur.

Le dépouillement judiciaire a donné au final 1081 voix à Berchmans Boudreau, contre 1078 pour Théoharris Ganas. Le taux de participation à l’élection du 3 novembre a atteint près de 77%. «C’est de bon augure pour la suite, ça démontre que les citoyens sont intéressés par l’avenir de Havre-Saint-Pierre», a tenu d’ajouter M. Ganas. Berchmans Boudreau ne s’était pas non plus opposé au recomptage judiciaire, notamment «dans l’intérêt de la population.»

Le maire de Havre-Saint-Pierre, Berchmans Boudreau, entouré de partisans et membres de sa famille, dont son fils, Mathieu, à sa droite. (Photo : Le Nord-Côtier)

Partager cet article