Minganie : Congé forcé pour les travailleurs de Rio Tinto

Par Fanny Lévesque 12:00 AM - 06 novembre 2013
Temps de lecture :

Les quelque 300 travailleurs de Rio Tinto Fer et Titane à Havre-Saint-Pierre se retrouveront en congé forcé pour une durée de six semaines, du 23 novembre au 5 janvier. La fluctuation du marché des métaux explique la décision de l’entreprise, qui avait prévu au départ un arrêt planifié de deux semaines en décembre.

«On ne s’attendait pas du tout à ça», a déploré le président du local 4466 du Syndicat des Métallos, Steeve Arsenault. «Ça devait être du 21 décembre au 5 janvier. Les gars voyaient un peu ça comme des vacances du temps des Fêtes, mais là c’est dur, disons que c’est loin d’être le Klondike», a-t-il ajouté.

La direction de la minière explique qu’elle a dû «s’adapter aux marchés qui sont encore difficiles». Impossible de savoir si d’autres interruptions sont prévues. Il faut rappeler que les activités ont été suspendues pendant cinq semaines en juillet.

Selon le porte-parole syndical, la production de la mine Tio n’a jamais été aussi faible. «On va sortir environ 1,6 million de tonnes cette année, je n’ai jamais vu ça en 25 ans», témoigne-t-il. «D’habitude, ça joue autour de 2,8 millions.»

Rio Tinto Fer et Titane a annoncé un important plan de développement en 2011, qui doit se traduire par le prolongement de la durée de vie de sa mine jusqu’en 2050. La nouvelle s’accompagnait aussi de la création de 70 emplois permanents en Minganie. Le syndicat confirme que ces emplois ont bel et bien été créés et comblés.

(Photo : archives)

Partager cet article